Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 01:31
Le vol MH17 de Malaysia Airlines rempli de cadavres plastinés ?

Les passagers étaient comme des mannequins, affirme une secouriste

 

Un rapport intermédiaire du Bureau d’enquête néerlandais pour la sécurité sur le  du MH17 a été publié ce mardi 9 septembre à 10 heures, mais n’apporte rien sur les détails concernant les corps car c’est le document final qui devrait en faire cas. Comme l’explique Alain Benajam du comité -Donbass pendant la conférence de presse donnée à Paris samedi 6 septembre « la Hollande est sous la domination américaine et rien ne sortira ! ».

Une secouriste ukrainienne arrivée sur le lieu du crash de l’avion de la Malaysia Airlines a apporté un témoignage inédit en expliquant que les corps sentaient la chimie de manière très forte à en brûler les yeux et que les cadavres n’étaient pas des  mais surtout des Asiatiques et que la majorité des corps étaient sans vêtement (seuls 20 avaient des habits).

Cette odeur de chimie à en brûler les yeux est ce phénomène qu’on ressent en approchant les corps de la plastination, la grosse usine de recyclage de cadavres basé en Allemagne dans la ville de Guben mais aussi en Chine à Dalian avec l’immense filiale de la société allemande. Au delà de Plastinarium, une autre société allemande, Tutogen, commande entre autres, comme le montre un livre de 2008 et un reportage de 2011, ses cadavres en  par Kiev pour alimenter le marché lucratif mondial en  humaines qui passe par l’Allemagne en direction des Etats-Unis.

Dans les cadavres du crash du MH17, selon le témoignage de la secouriste, il n’y avait pas de sang, « les corps étaient comme s’ils avaient été vidés de leur sang » et ils ressemblaient à des mannequins.

 Berlin soutient Piotr Porochenko. La CDU a fondé le parti UDAR du maire de Kiev. Les  allemandes autorisent le recyclage de cadavres sur son territoire dans la fabrique de Guben et la construction cet automne à Berlin d’un musée de cadavres recyclés. En tenant compte du témoignage de la secouriste, est-ce que les cadavres de l’avion malaisien seraient des produits de la fabrique allemande et le résultat d’une mise en scène macabre sortie des bureaux berlinois et de Washington pour accuser la  ?

La plastination et Tutogen Medical GmbH. Le crash du vol MH17 n’a pas dévoilé tous ses secrets ce 9 septembre mais souligne l’horreur de la guerre en Ukraine et l’abominable commerce des corps au niveau industriel à des fins inavouées. Les deux sociétés Plastinarium et Tutogen sont allemandes. La plastination qui a son siège historique dans la ville de Heidelberg a mis en place un vaste programme de recyclage des cadavres à la chaîne où sous couvert de recherche scientifique, des millions de dollars sont réalisés en quelques semaines.

[...]

 En tout cas le trafic d’organes et de corps a eu lieu avant la crise en Ukraine, durant les tueries de Maïdan, et ont toujours lieu aujourd’hui en Ukraine, comme le révèle de nouveau la découverte de corps dépecés en Ukraine où des organes manquent. Ces industries de recyclage existent et possèdent les moyens techniques et financiers comme la matière première pour pouvoir participer à la réalisation de la mise en scène macabre du vol MH17.

Comme une secouriste insiste sur la présence de formol à très forte dose et de corps en plastique, pourquoi ne pas envisager cette piste, surtout que l’Allemagne ne dit rien sur ces commerces qui ne sont qu’un immense trafic de corps humains et que le premier rapport hollandais ne parle pas de l’état des cadavres ?

 

Odeur de chimie et auréole verte. La télévision Anna News a publié le témoignage d’une femme secouriste qui commente les photos du crash du vol MH17. « Je suis arrivée 20 minutes après le crash. Les corps qui gisaient sur la route asphaltée étaient entourés d’une auréole humide. Ce n’était pas du sang. C’est peut être du gras ou un liquide, tout mais pas du sang. Et dans la nuit ces morceaux de corps émettaient une lumière phosphorescente verte.


En plus ça sentait incroyablement fort et pas la décomposition comme les précédents témoignages le disent mais ça sentait un produit chimique. C’était impossible de rester à côté du plus gros débris de l’avion. Cela piquait les yeux. Cela sentait le formol, un produit employé pour la conservation des corps » – Dans la fabrique de Guben (Plastination), pour exemple, les ouvriers, souvent des chômeurs en fin de droit obligés par l’Arbeitsagentur d’y travailler sous la menace de perdre leurs allocations, mettent les cadavres dans des cuves et les dépècent. « Les cadavres n’étaient pas dispersés sur la scène de l’accident. La plupart des corps étaient réunis en un tas même si des corps ont été trouvés dans un rayon de 10 kilomètres.

 

Sur le lieu du crash on a trouvé de nombreux oiseaux morts. Sur ces oiseaux on a trouvé du sang frais et sec. Mais parmi les cadavres nous n’avons pas trouvé une seule goutte de sang même dans le cas où les têtes étaient scindées en deux. Quand nous avons travaillé sur le site une femme reporter habituée à plusieurs scènes de crashs d’avion a expliqué que normalement il y a un océan de sang. Durant les premières 30 minutes où je me trouvais sur le lieu de la catastrophe je ne pouvais pas croire que ces corps étaient vrais. Ils étaient comme des mannequins d’un magasin ». En montrant une photo à la journaliste de Anna News, la secouriste dit, « Regardez ici ! Ce corps est totalement abîmé et on ne voit pas de sang ! », et quand la journaliste dit qu’il y avait donc une forte odeur de formol et de décomposition, la secouriste reprend, « non, pas de décomposition, de formol ».

Montrant une autre photo la secouriste dit que les corps étaient « comme gonflés, comme en plastique, comme des corps en plastique de couleur jaune ». La secouriste parle de la présence de nombreux documents comme les passeports qui sont restés intacts avec beaucoup de papier et que rien n’a été brûlé. « Il y avait un grand nombre de valises avec des vêtements d’hiver alors que nous étions en été et toutes les photos des appareils photos ou des téléphones portables dataient de l’année 2013 », fait remarquer la secouriste.

 

source : http://www.wikistrike.com/2014/09/le-vol-mh17-de-malaysia-airlines-rempli-de-cadavres-plastines.html

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International