Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 01:54

non-a-l-ue-l-europe-aux-europeens-

Les accords de Schengen, signés en 1985 et appliqués à partir de 1995, sont des outils du mondialisme le plus abject, qui suppriment les contrôles aux frontières en Europe, au-delà la simple Union européenne (UE) (Islande, Norvège, Suisse et Liechtenstein sont également soumis à l’invasion).

Vu les problèmes de flux migratoires gigantesques que cela provoque, Nicolas Sárközy, en campagne électorale six jours sur sept, même le dimanche, avait « menacé » de rétablir le contrôle aux frontières de l’Italie, mais avait finalement préféré naturaliser « français » plus de sept cent cinquante mille étrangers et en accueillir plus d’un million dans le même temps…

Cela concerna d’innombrables Tunisiens, censés avoir été libérés de la dictature par le « Printemps arabe », et fut l’occasion pour les délinquants et criminels de droit commun de venir récidiver en Europe, loin de l’image d’Épinal du journaliste anciennement détenu et persécuté pour des motifs politiques.

Des mesures de contrôle aux frontières avaient été prises très provisoirement par l’Allemagne pour éviter les débordements liés au football, c’est-à-dire uniquement contre des Européens.

Mais devant l’invasion actuelle, évidemment, rien d’intelligent n’a été décidé. De ce fait, les policiers autrichiens sont débordés. Ils arrêtent au moins trente délinquants par jour arrivés par l’Italie. Avec plus de 4 700 de ces immigrés clandestins là arrêtés depuis le début de l’année et une situation qui empire chaque jour, les autorités autrichiennes, plutôt que d’exercer leur souveraineté pleine et entière, ont choisi de négocier avec la bureaucratie européiste de Bruxelles, afin de pouvoir rétablir des contrôles temporaires sur leur frontière avec l’Italie.

De même, et contrairement au gouvernement anti-italien qui organise la submersion africaine de son propre pays avec l’opération « Mare Nostrum », un membre de la Ligue du Nord – parti qui a voté lors des précédents gouvernements Berlusconi, en deux vagues, la naturalisation de 1,2 million d’étrangers –, Maurizio Fugatti, demande de « suspendre immédiatement cette opération criminelle et de fermer toutes les frontières ».

Cette dernière proposition – qui relève du simple bon sens – aura cependant le plus grand mal à être entendue dans un pays où le libéralisme cosmopolite et l’emprise de la finance kleptocrate gagnent chaque jour du terrain !

non-a-l-ue-l-europe-aux-europeens-

 

http://jeune-nation.com/2014/09/9620-les-accords-de-schengen-aux-sources-de-linvasion/

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration