Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 02:16

[...] déclaration “officielle” du Grand Orient dit de France, cette « secte » maçonnique – jugée “irrégulière” par la franc-maçonnerie “historique” – laïcarde et ringarde dont la détestation du christianisme est non seulement connue mais active… Rendus pour ainsi dire à moitié fous par le constat posé par le cardinal André Vingt-Trois, les “frères” de la rue Cadet en arrivent à déclarer publiquement, sans trop forcer leur pensée, que les chrétiens devraient être privés de toute expression politique – et donc électorale… – dans la sphère publique. C’est énorme, mais c’est vrai… Et pas seulement en France. Lisez de toute urgence cette remarquable analyse. C’est long, mais c’est bon… D.H.

[...]  Voilà ce que déclare la « première obédience maçonnique » (ce communiqué est actuellement en ligne ici - mais peut-être n’y restera-t-il pas : on peut imaginer que les auteurs, rouges de confusion, se rendant compte de l’énormité du propos, le retirent prudemment !…) :

La définition des droits de la personne ne dépend que de la volonté collective des hommes.

Le Grand Orient de France condamne fermement les propos de l’Église Catholique au sujet du projet de loi sur l’ouverture du mariage civil à tous les couples qui sera présenté au Conseil des Ministres mercredi prochain.
Ainsi, l’évocation par le Cardinal André Vingt-Trois de  » mutations profondes de notre législation qui pourraient transformer radicalement les modalités des relations fondatrices de notre société  » témoigne de positions arriérées voire obscurantistes en décalage complet avec les nécessaires évolutions sociales et politiques de notre temps.

Ce projet de loi vise à assurer une reconnaissance républicaine du libre choix matrimonial des individus qui le souhaitent, au nom de l’égalité des droits.

Au nom de la Laïcité, le Grand Orient de France rappelle que les Églises doivent se restreindre à la seule sphère spirituelle, et ne pas interférer, par des imprécations stigmatisantes et des amalgames violents et haineux, avec les légitimes débats publics et démocratiques qui président à l’évolution et au progrès des droits civils.

ils remarqueront que les propos cités ne sont qu’un constat et non une thèse. Ils peuvent, bien sûr, contester que le prétendu « mariage » homosexuel modifie radicalement les relations fondatrices de notre société (je leur souhaite bon courage!), mais ils ne peuvent rien en déduire sur les « positions arriérées, voire obscurantistes » du cardinal. 

Ce qui me semble gravissime, c’est l’assertion finale:

Au nom de la Laïcité, le Grand Orient de France rappelle que les Églises doivent se restreindre à la seule sphère spirituelle, et ne pas interférer, par des imprécations stigmatisantes et des amalgames violents et haineux, avec les légitimes débats publics et démocratiques qui président à l’évolution et au progrès des droits civils.

Mais, surtout, il est faux qu’au nom de la laïcité (en bon français, on dit « laïcisme », mais, décidément, on a des difficultés avec la langue de Molière rue Cadet!), les Eglises soient tenues de se  restreindre à la seule sphère spirituelle. Le voudraient-elles, d’ailleurs, qu’elles ne le pourraient pas, car les fidèles sont aussi des citoyens: si la morale que nous apprenons dans nos familles et nos Eglises nous interdit de rester inertes devant l’abrogation par décret de la famille naturelle, nous aurons un comportement politique spécifique. 

Ce qui évidemment simplifierait les « légitimes débats publics et démocratiques »! Au passage, vous avez remarqué qu’ils ont le front de parler de « légitime débat »? Personnellement, étant complètement « arriéré, voire obscurantiste », je ne crois pas qu’il soit légitime de demander au parlement de changer un homme en femme. Mais il faut être singulièrement gonflé pour oser parler de débat, alors que, précisément, la seule réponse que nous ayons obtenue, c’est: circulez, y a rien à voir. 

Quant aux amalgames violents et haineux, alors, là, ça déclenche un gigantesque éclat de rire: parler de mutations de société, c’est un amalgame?

Le GODF en est donc resté à la conception de la « laïcité » de 1793: vous êtes catholique, allez zou, au rasoir national! Au moins, ça a la tranquille sérénité de la constance! Mais, alors, ne venez pas nous parler d’évolution de la société. Nous, figurez-vous, nous vivons au XXIe siècle, pas à la fin du XVIIIe!

Le Grand Orient de France a, par ce communiqué, au moins un mérite: il situe l’enjeu du combat dans lequel nous sommes à son exact niveau: soit nous suivons le cardinal Vingt-Trois, nous considérons que la dignité de la personne humaine nous échappe, et nous maintenons la civilisation; soit nous suivons le GODF, nous considérons que le droit est sujet à toutes les manipulations, et nous glissons (mais, hélas, nous y sommes en plein et depuis fort longtemps!) dans la barbarie totalitaire. Là aussi, notre choix est vite fait!

Source : Riposte Catholique

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société