Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 02:35

Le directeur général de la gendarmerie nationale a averti être « en difficulté » pour régler les factures de son administration.

Entendu devant les commissions de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale et du Sénat, le général Denis Favier, récemment nommé directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN), a poussé, selon l’expression du député Daniel Boisserie, un «cri d’alarme» lors de ces auditions à propos du projet de budget 2014.

En cause, des contraintes budgétaires qui mettent la gendarmerie en difficulté pour assurer ses missions : «Aucune commande de véhicules n’a pu être passée pour le moment alors que ces moyens sont des outils de travail quotidien, aucune commande d’ordinateurs n’a pu être réalisée pour la deuxième année consécutive.

Nous sommes également en difficulté pour assurer les paiements sur des lignes incontournables, par exemple les dépenses d’énergie pour lesquelles il manque aujourd’hui 16 millions d’euros. Je ne serai plus en capacité de payer ces factures à la fin du mois d’octobre…

Aussi, pour continuer d’assurer le bon fonctionnement des unités, je serai conduit à reporter le paiement des loyers aux collectivités locales», a-t-il expliqué aux députés le 16 octobre dernier, avant de redire à nouveau ses inquiétudes aux sénateurs le 22 octobre…

Car un gel à titre de «réserve de précaution», aggravé par un «surgel» en début d’année, prive actuellement la gendarmerie comme d’autres administrations de près de 9 % de leur budget. [...]

Du côté des gendarmes eux-mêmes, confie Denis Favier, «le moral est morose. Les gendarmes pensent qu’ils n’ont pas les moyens d’accomplir leurs missions». [...]

Le Figaro

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers