Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 01:55

un-jardin-denfant-c.jpgLu sur le média tunisien Kapitalis (extrait):

Par Sonia Mabrouk

Le rapport d’activité du ministère des Affaires de la femme et de la famille (Maff) présenté lors d’une conférence de presse, courant septembre dernier, dévoile le partage des rôles subtil entre les partis de la «troïka», la coalition au pouvoir, à l’origine d’un laxisme intriguant dès lors qu’il s’agit d’appliquer les lois sur certains contrevenants, en l’occurrence ceux appartenant à la mouvance islamiste.

Les propos tenus par Rached Ghannouchi dans la vidéo «fuitée», invitant les salafistes à ouvrir des écoles, établissements, voire même à organiser des campements (!), ne sauraient être compris correctement qu’à la lecture des échanges de correspondance entre le Maff et le ministère de l’Intérieur (MI). Or, le rapport cité ci-haut relate, dans sa page 41, des échanges accablants, publiés sans doute par mégarde (pour télécharger le rapport disponible sur la page Facebook de la détentrice du portefeuille Sihem Badi). Il en ressort que : - le Maff, ayant constaté que des établissements relevant d’associations coraniques exercent des activités de jardin d’enfants au mépris des lois et règlements, a adressé une lettre au MI pour lui demander d’intervenir auprès des gouverneurs pour faire fermer ces établissements. Le ministre de l’Intérieur a répliqué sèchement en indiquant que la suspension de l’activité de ces jardins d’enfants relève du Tribunal de première instance de Tunis (sic!).

(...) Rappelons enfin que, lors du point de presse du jeudi 27 septembre, Mme Badi a reconnu implicitement son impuissance face aux jardins d’enfants gérés par les associations coraniques (voir Kapitalis).

Lire l'article intégral

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions