Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 01:22

 

Vendeur de journaux à 14 ans, Warren Buffet
 a toujours eu un sens aigu des affaires au point de se classer, en ce début de XXIe siècle et à 83 ans, parmi les quatre personnes les plus riches du monde. Sa fortune atteint les 60 milliards de dollars. Et à l'instar de son ami Bill Gates il est prêt à donner, beaucoup – pourvu qu'une partie de son argent serve à financer le « contrôle de la population ». En 2012, il était déjà le premier donateur américain individuel.
LifeSite cite un article de National Review selon lequel la fondation créée par l'investisseur de génie fait
transiter des millions de dollars vers des organisations pro-avortement, et aussi vers des fournisseurs d'avortement. En 2011, 115 millions de dollars sont venus au secours de groupes de promotion de l'avortement légal, et une belle part de la somme a doté des organisations qui financent l'avortement pour des femmes à bas revenus.
L'auteur de l'enquête, Betsy Woodruff, estime même que Buffett est l'un des représentants les plus généreux du mouvement pro-choix – mais ajoute qu'il lui a été malaisé de rassembler les preuves de cette assertion, vu que Buffett reste aussi discret que possible quant à son activité en faveur de l'avortement. La journaliste estime que non seulement le multi-milliardaire oriente volontiers ses dons vers les groupes pro-choix, mais qu'il préfère soutenir ceux qui fournissent activement des « ivg ».
A lui seul, selon Betsy Woodruff, Warren Buffet a financé à hauteur de 21 millions de dollars la National Abortion Federation Hotline Fund, une ligne téléphonique ouverte aux femmes qui désirent avorter mais n'en ont pas les moyens. Le budget opérationnel de ce fonds est de 26 millions de dollars…
Le Planning familial américain (Planned Parenthood) a bénéficié en 2011 de 40 millions de dollars de dollars de la part de Buffett, mais celui-ci a également pris soin de verser un million de dollars à l'Abortion Access Project (près du tiers de son budget annuel) dont l'objet est d'étendre l'avortement aux hôpitaux catholiques et aux communautés conservatrices où la pratique est interdite ou mal vue.
Voilà pour les Etats-Unis. Dans le reste du monde, Buffett choisit les pays pauvres où il  cherche à faire diminuer la natalité : pour y contribuer, voyez ce don de 16 millions de dollars à un groupe nommé DKT International, qui se vante sur son site d'avoir éliminé par avortement quelque 1, 2 million d'« enfants non désirés » en Inde, en Ethiopie, au Mozambique et ailleurs en 2013. D'autres dons profitent à la promotion de la pilule abortive RU 486 dans les pays en voie de développement.
Mais s'il donne beaucoup, il n'en parle jamais.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers