Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 02:03

j9sz05.jpgLe Nouvel Observateur en partenariat avec France Culture consacre un dossier à ce qu'il appelle les "Neo-fachos". Vous vous attendez à un reportage sur les Skinhead et autres émules du neo-fascisme qui revient en force en Italie ?

Non, vous n'y êtes pas, il s'agit d'englober aussi bien Eric Zemmour, Renaud Camus, Gilbert Collard, Elizabeth Levy Ivan Rioufol et moi-même en nous associant par des convergences d'analyse sur les incompatibilités de l'islam en tant que système idéologique et normatif avec notre civilisation.

L'auteur du dossier qui a usé de cette grosse ficelle, qui date pourtant comme technique de disqualification est Renaud Dély, pilier du Nouvel Observateur.

 Mais sait-il seulement que les fascistes actuels sont au contraire exactement dans la ligne de son journal concernant l'islam ?

- Gianfranco Fini, leader des fascistes du MSI jusque dans les années 90 et aujourd'hui président de la chambre des députés en Italie, a toujours défendu l'entrée de la Turquie en Europe.

- Gabriele Adinolfi, ancien président de Terza Posizione, et figure intellectuelle de la mouvance neo-fasciste actuelle a exposé dans son livre traduit en français "Pensées corsaires" sa vision d'un islam sympathique, dont l'excroissance fanatique ne serait qu'un produit américain destiné à vendre le "choc des civilisaiton" qui n'existerait que dans l'esprit des américano-sionistes. Les "islamophobes" pour Adinolfi, ne seraient que les idiots utiles de l'agenda géostratégique américain.

- Claudio Muti, figure intellectuelle du fascisme italien, qui fut assistant à l'université de Bologne en philologie, fait depuis sa conversion à l'islam sous le nom d'Omar Amine un prosélytisme virulent. Il est membre de l'organisation radicale Morabitoune et écrit dans la revue Jihad, tout en étant toujours en odeur de sainteté dans les milieux fascistes.

- Le mouvement Casapound, plus important réseau neo-fasciste italien, qui a gagné les élections dans les principales universités romaines cette année (soit plus représentatif que Zemmour dans le neo-fascisme) voit comme une de ses influences Julius Evola l'islam comme un pôle de Tradition conservatrice, instrument idéal contre les progressistes (tout comme le théoricien de l'AKP turc Akdogan, dont les références sont les contre-révolutionnaires français).

Gianluca Ianone, président de Casapound, lors d'un entretien avec Islam-online Italie de décembre 2011 expliquait :

"Nous avons toujours eu beaucoup de respect pour l'islam, religion valorisée par les géants de la culture chers à nos coeurs que sont Nietzsche, Evola, Pound et bien sûr  Mussolini. Dialogue sur ces questions est non seulement souhaitable, mais je dirais que c'est un devoir que de rejeter le non-sens sur le choc des civilisations."

Dans sa revue de février 2012, Occidentale, le mouvement Casapound laisse le soin à Pietrangelo Buttafuoco le soin d'expliquer la ligne:

"l'islam, quand il sortira de sa profonde crise de notre époque et se libérera des scories modernistes et du fondamentalisme hérétique et assassin, sera profondément européen" affirme l'écrivain sicilien dans sa fascination pour le passé islamique de sa patrie.

Réalité qui ne dérange pas le Nouvel Obs, journal dont la ligne est justement de nier la réalité pour défendre coûte que coûte le Parti Socialiste. Le prix du mensonge, dans une société décivilisée et ignare, n'est qu'une bagatelle.

Joachim Véliocas- directeur du Mensuel de l'Observatoire de l'islamisation.


Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration