Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 23:51

Lettonie, Riga

La tension entre les Lettons de souche et la population russophone de Lettonie a atteint son niveau maximal depuis l'indépendance de ce pays balte, et pourrait déboucher sur des heurts physiques, a déclaré jeudi le ministre letton de l'Intérieur Rihards Kozlovskis dans une interview à la radio Baltkom.

"La politique d'intégration (des russophones, ndlr) a échoué. La Lettonie est le théâtre d'une forte confrontation ethnique. Celle-ci ne s'est pas apaisée en 20 ans. La situation s'est détériorée après le 16 mars, cette date ayant montré qu'il existait une forte tension", a indiqué le ministre.

M. Kozlovskis redoute que la tension ne dégénère en heurts physiques sur une base ethnique, ce qui serait une première pour la Lettonie.

Sur les deux millions d'habitants de la Lettonie, 44% sont russophones. La langue russe n'est pas officielle dans le pays, seul le letton possédant ce statut. Environ 16% des habitants du pays - principalement des russophones - ont le statut de "non-citoyen". Bien qu'ils vivent de façon permanente dans la république, ils ont moins de droits que la population de souche. Moscou proteste régulièrement, à l'ONU notamment, contre les discriminations dont est victime la population russophone en Lettonie, pays membre de l'Union européenne.

La célébration du "Jour de la légion Waffen SS" a été officialisée en Lettonie en 1994 avant d'être abolie en 2000. Quoi qu'il en soit, des marches d'anciens légionnaires SS et de partisans de ces derniers se déroulent tous les 16 mars dans le pays.

L'ancien président letton Valdis Zatlers (2007-2011) a déclaré à plusieurs reprises qu'il ne considérait pas les SS lettons comme des nazis, même si beaucoup d'entre eux ont massacré des Juifs et des représentants d'autres peuples durant la Seconde Guerre mondiale.

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International