Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 02:57

Patrick Kanner, le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, est allé mercredi à la rencontre des jeunes de Seine-Saint-Denis.

Face à lui, les adolescents n’ont pas hésité à plaider en faveur de Dieudonné.

Youssouf,  juge que «Charlie Hebdo a atteint la sensibilité de tout le monde». «Si vous parlez de liberté d’expression, alors il faut la donner à tout le monde. Dieudonné il a reçu des coups, je ne comprends pas», s’offusque le jeune homme. L’animatrice et présidente de l’association Zonzon 93 contre la violence, Laeticia Nonone, tente alors de reprendre le dessus: «Allez, il y a plus important que de parler de Dieudonné. C’est terminé». Un autre adolescent, Youssa s’agace: «Bah vous avez dit que la France c’est la liberté de parole» et relance la discussion sur les caricatures de Mahomet publiés par l’hebdomadaire satirique. «Ça vous obsède ça…», rétorque le ministre.

«Ceux qui ne croient pas ne doivent pas être considérés comme des mécréants»

Autre sujet de débat: la laïcité. Un lycéen demande au ministre sa définition du terme ,qu’il croit présent dans la devise Liberté-Égalité-Fraternité. «C’est tout sauf l’anti-religion», avance Patrick Kanner. «Il n’y a pas de place pour la religion dans la sphère publique mais la sphère publique doit respecter la religion», détaille-t-il avant de faire cette mise en garde: «Ceux qui ne croient pas ne doivent pas être considérés comme des mécréants».

Ces jeunes vont devenir des bombes à retardement

Finalement, le coup de grâce n’est pas venu des jeunes mais de l’animatrice. «Il faut des incidents pour faire venir des politiques dans les quartiers…On en a marre de servir d’image», regrette-t-elle en conclusion de la discussion. «Dommage d’en arriver là pour se bouger. Nous on va continuer, mais si vous ne faites rien, ces jeunes vont devenir des bombes à retardement», assène Laeticia Nonone.

Article complet

 

vu sur : http://www.fdesouche.com/556047-liberte-dexpression-lecon-du-ministre-jeunesse-passe-mal-en-seine-saint-denis

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société