Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 01:50

Edition du 18 juillet

La presse française subventionnée se réveille enfin.
Dans un article publié hier, l’Express s’attribue même l’exclusivité de l’information…deux jours après Défrancisation ! Le démontage intentionnel d’une éclisse, la même pièce qu’à Brétigny-sur-Orge, est bien à l’origine du déraillement de cette locomotive sur l’axe Paris-Limoges. merci à Camulogenos et Marine

Edition du 17 juillet 09h47

« Minute » reprend l’information
Deux jours après un lien suggéré par un lecteur de Défrancisation entre l’accident de Brétigny et un autre déraillement survenu le même jour, le journal Minute relaye l’information. 

 

Le journal minute reprend la même information

Coïncidence ? Le même jour que ce dramatique accident de train qui a fait 6 morts à Brétigny-sur-Orge sur le Paris-Limoges, les anti-nucléaires (l’extrême gauche ?) faisaient dérailler une locomotive près de Limoges. Ce groupe d’activistes a saboté la ligne de chemin de fer, les boulons d’une éclisse ont là-aussi été dévissés…

 

Brétigny-sur-Orge le 12 juillet 2013
_
Le sabotage a été revendiqué auprès de notre journal par mail.

Les anti-nucléaires seraient à l’origine du déraillement d’une locomotive ce vendredi, à Fromental. Des boulons ont été démontés et la locomotive empruntant une petite voie ferrée servant à aller à Areva a quitté sa voie. Aucune personne n’a été blessée. Le sabotage a été revendiqué auprès de notre journal par mail.

« La petite voie ferrée servant exclusivement à acheminer des déchets nucléaires jusqu’au site d’Areva de Bessines sur Gartempe a été mise hors d’état de fonctionnement. Ce geste entend dénoncer un site de stockage de déchets nucléaires qui ne dit pas son nom. Il est dangereux et doit être démantelé ».

Ce déraillement intervient alors qu’était inauguré aujourd’hui le musée Ureka d’Areva, consacré aux mines d’Uranium.

Source : Le Populaire.fr,

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers