Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 01:37

 

Membre de la commission laïcité du Haut Conseil à l’Intégration, l’essayiste Malika Sorel estime la laïcité menacée à l’école et s’alarme d’une situation «gravissime». Les enseignants, peu soutenus par l’administration, ont lâché prise, explique-t-elle.

Nombre de situations ont été acceptées par l’administration de l’Education nationale. Beaucoup d’enseignants ont lâché prise, parce qu’ils ne sont pas eux-mêmes au clair avec la laïcité, ou parce qu’ils ne se sentent pas soutenus par leur administration. Le résultat de toutes ces démissions, nous l’observons à présent sur le terrain.

Au vu des cas examinés par le HCI, à quelles types de difficultés sont confrontés les établissements ?

Il faut distinguer sur ce sujet le corps administratif des élèves de culture musulmane qui sont confrontés à ce type de difficultés. Ces jeunes – ou leurs ascendants – viennent de sociétés qui ne sont pas laïques et qui, de surcroît, accordent une place centrale à la religion et à ses commandements dans l’éducation. En matière de laïcité, ils ne comprennent donc pas ce qui est attendu d’eux. En ce sens, la charte est importante parce qu’elle reprécise les choses. Si nous sommes aujourd’hui dans cette situation c’est qu’au fil des années, au fur et à mesure des demandes d’accomodement, une partie du corps enseignant a fini par céder. […]

Quels sont les accommodements dont vous parlez ?

Certaines jeunes filles arrivent par exemple à l’école vêtues de très longues robes, des abayas. C’est une façon d’affirmer une appartenance identitaire qu’elles mettent devant leur statut d’élève. Tolérer la viande halal dans les cantines, ou une rentrée retardée pour les enfants musulmans lorsque le ramadan déborde sur le mois de septembre, organiser des cours de sport non mixtes dans certains établissements: tout cela relève des accommodements avec la laïcité. Cela crée de la ségrégation au sein des écoles, avec des conséquences lourdes. […]

L’Express

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société