Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 01:04

mantes_la_jolie.jpgEt si des « grands frères » accompagnaient les médecins lors des visites de nuit dans les quartiers sensibles ? C’est l’idée de deux habitants de Mantes-la-Jolie, Khalid Balfoul et Majid Eddaikhane, qui ont grandi au Val-Fourré.

Afin de convaincre des praticiens de revenir exercer, Khalid et Majid ont eu l’idée de leur proposer un service d’accompagnement destiné à éviter tout problème.

« Les médecins seront basés dans un local de Mantes-la-Jolie, explique Majid. Lorsqu’ils devront assurer une visite, ils partiront accompagnés de deux personnes : un chauffeur et un accompagnateur. » « Il ne faut pas se voiler la face, continue Khalid, dans les quartiers difficiles, les risques d’agression sont plus fréquents pendant la nuit et le fait d’adjoindre deux personnes du quartier au médecin lui permettra de faire son travail dans les meilleures conditions. »

Charge pour le chauffeur de conduire le véhicule mis à leur disposition puis de le surveiller tandis que l’accompagnateur guidera et escortera le médecin jusqu’au domicile des patients. « L’objectif, c’est d’éviter que le médecin fasse une mauvaise rencontre ou que des personnes cherchent à lui soutirer du matériel, des médicaments ou s’en prennent à sa voiture », continue Majid.

Le démarrage est prévu pour le mois d’octobre et il est prévu de recruter douze personnes, dont dix accompagnateurs, toutes issues du quartier. Deux médecins originaires eux aussi de Mantes-la-Jolie ont déjà accepté de se lancer dans l’aventure.

La ville est très impliquée dans ce projet qu’elle financera et soutiendra logistiquement. Le conseil général des Yvelines et l’agence régionale de santé (ARH) ont déjà fait connaître leur intérêt pour le dossier.

Le Parisien

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers