Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 19:03

mise à jour du 28 janvier 2014

Tandis que toute la presse (subventionnée et avec sa niche fiscale) Française s’est tue, un article dans The Guardian du 2 janvier 2014 (wikipédia : The Guardian est un quotidien d’information britannique fondé en 1821. Il fait partie de la « presse de qualité » et a une ligne éditoriale de centre-gauche.) :

France’s censorship demands to Twitter are more dangerous than ‘hate speech’

Les demandes de la France de censure de Twitter sont plus dangereuses que les « messages de haine »

À travers l’histoire, il n’existe que peu d’idées à avoir été aussi destructrices que de permettre à des gouvernements de censurer les opinions qu’ils n’aimaient pas.

J’ai écrit beaucoup, beaucoup de fois sur l’odieux et les dangers de l’autonomisation de l’Etat à criminaliser des idées – y compris pour la version progressive de cette quête, en particulier en Europe et au Canada , mais aussi aux États-Unis – 

Nulle part chez les pro-Farago de la censure, l’argument ne tient-il, ou même fugitivement envisage la possibilité que les idées que l’État force à réprimer puissent être les idées qu’ils aiment, plutôt que les idées qu’ils n’aiment pas. Les gens qui veulent que l’Etat punisse l’expression de certaines idées sont tellement convaincus de leur bonté d’âme, de la justesse incontestable de leurs points de vue, qu’ils ne peuvent même pas concevoir que les idées qu’ils aiment pourront, à un moment donné, se retrouver sur la liste des interdictions.[...]

C’est ce qui m’étonne et me dérange toujours le plus chez les partisans de la censure : leur incroyable orgueil. 

Mais il n’y a aucune vue que je puisse tenir qui me paraissent si sacré, si objectivement supérieure, que je voudrais que l’État en interdise toute contestation et mette en prison ceux qui expriment de la dissension.

Comment des gens peuvent-ils devenir si convaincus de leur propre infaillibilité qu’ils veulent s’arroger le droit le pouvoir de non seulement décréter quelles idées sont mauvaises, mais en plus utiliser la force de coercition de l’État pour faire disparaître ces idées et punir les gens pour les exprimer ?

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société