Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 00:40

 

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a appelé dimanche la gauche à l’ »unité », après l’ultimatum lancé par les écologistes au gouvernement, estimant qu’il ne fallait pas « ajouter du désordre » aux inquiétudes des Français.

 « S’il y a des débats, en même temps, il y a besoin d’unité et que les comportements de la majorité soient à la hauteur de l’attente et des exigences de nos compatriotes », a-t-il déclaré à des journalistes qui l’interrogeaient sur cet ultimatum à Seignosse (Landes) où il participait à la clôture de l’université d’été du Parti radical de gauche.

« Nous avons une majorité qui est marquée par la diversité, c’est une bonne chose et il faut faire vivre cette diversité, sans ultimatum et avec beaucoup d’exigence », a aussi dit le ministre, effleurant ainsi sans développer plus avant l’ultimatum de six jours donné par Pascal Durand, secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts au président de la République pour donner des « engagements » à son partenaire écologiste.

« Il y a des débats, c’est normal, mais il ne faut pas rajouter du désordre aux inquiétudes qui existent. Les formations de la majorité sont liées par un contrat pris devant les Français, ce contrat, il faut le faire vivre, il faut réussir ensemble. C’est vrai pour les élections municipales, mais c’est vrai aussi devant les Français », a dit Manuel Valls.

« La République intransigeante »

En terrain conquis sous un portrait de Georges Clemenceau et après que le président du PRG Jean-Michel Baylet a insisté sur sa « fierté » de recevoir le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls a aussi égrené dans son discours les thèmes chers aux radicaux :République, sécurité, laïcité et école.

Manuel Valls, qui s’est aussi rendu samedi dans le Nord à l’université d’été du MRC de Jean-Pierre Chevènement, a également insisté sur « la République intransigeante » et la nécessité de « l’ordre tout autant que le progrès ».

« Nous devons combattre le FN, pas seulement avec des mots, mais avec des solutions. [...] Nous devons rallier et convaincre ceux qui sont tentés par ce vote », a-t-il dit. « Ce n’est pas une France moisie que nous défendons, c’est une France ouverte et généreuse, et qui doit être ferme, que nous devons porter partout sans complexe contre le FN », a déclaré Manuel Valls sous les vivats des radicaux.[...]

Le Point

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique