Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 03:35

Le ministre de l'Intérieur était l'invité d'Europe 1. Il en a profité pour exprimé son inquiétude sur la situation en Tunisie.

 

 

La Tunisie

"Cet assassinat de Chokri Belaïd est terrible. Il montre à quel point la situation est fragile. Le président de la République a condamné l'assassinat de Chokri Belaïd qui était l'un de ces démocrates et nous devons, nous, soutenir ces démocrates pour que les valeurs de la Révolution du jasmin ne soient pas trahies. Nous devons soutenir ceux qui se battent pour les valeurs de la démocratie.


On cherche à enfermer les femmes et les hommes dans une sorte de radicalisation. Il y a un fascisme islamiste qui monte un peu partout mais cet obscurantisme doit être évidemment condamné puisqu'on nie cette démocratie pour laquelle les peuples libyens, tunisiens, égyptiens se sont battus".On nie cet état de droit, cette démocratie".

"La France est une terre d'accueil pour ceux qui fuient les dictatures mais je souhaite que la démocratie triomphe, que les élections aient lieu et que la situation se rétablisse."


Les filières djihadistes

"Il y a eu des listes de personnes menacées par ces djihadistes. Une cellule a été démantelée mercredi mais elle n'est pas la seule. Il y en a d'autres qui peuvent menacer notre pays. Nous travaillons pour les éradiquer. Nos services sont attentifs pour que ces réseaux soient détruits. Il ne faut pas laisser de place à ces gens"

"Le renseignement, les policiers, les gendarmes sont mobilisés. Il y a des menaces grandissantes qu'il faut stopper".


Violences dans les entreprises

"Nous avons perdu des dizaines de milliers d'emplois. Il y a de la colère qui doit être canalisée par les syndicats mais elle existe, certes. Malgré cela, on doit respecter le patronat. Par ailleurs, le rôle du gouvernement est d'assurer l'état de droit. Notre action est de prévenir la violence ou les dérapages. Le dialogue social doit prévaloir. Toujours".

"J'appelle à la retenue, à la recherche de solutions. C'est difficile mais on ne peut pas admettre de briser l'outil de travail. Le désordre n'est bon pour personne".


source

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions