Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 03:10

L'assurance-vie devient un produit risqué pour de multiples raisons. Quels sont ces risques, et surtout comment les éviter en épargnant intelligemment ?

Par Charles Sannat, directeur des études économiques, Aucoffre.

Collecte nette d'assurance vie sur un an : un bilan négatif

Aujourd'hui je souhaitais vous parler du placement qui reste encore le placement favori des Français, l’assurance-vie. Ceux qui me lisent depuis quelques temps ou qui m’ont rencontré lors d’une conférence savent à quel point je suis particulièrement négatif sur ce placement.

Plusieurs informations parues ces derniers jours sont inquiétantes pour la pérennité de ce placement.

Carmignac Gestion, on y reviendra plus longuement dans ce numéro, a décidé de liquider l’ensemble de ses lignes obligataires européennes (dettes d’états).

Un article de gestion de Fortune qui retranscrit les propos de Monsieur Hugues Aubry, Directeur Général de Neuflize Vie. A priori rassurant…. Mais une lecture attentive est au contraire particulièrement inquiétante.

Puis, le Trésor italien, n’envisage ni plus ni moins qu’un moratoire c’est à dire un défaut organisé sur la dette de l’Italie.

Enfin notre Premier Ministre indique aujourd’hui dans un grand quotidien allemand qu’effectivement « les euro-obligations ne pourront voir le jour qu’après la mise en place d’une Europe plus intégrée. Mais cela prendrait plusieurs années ».

Fin du psychodrame. La France rentre dans le rang. Le Président de la République François Hollande ayant compris le message délivré au G20 par la Chancelière allemande. Particulièrement fâchée à notre égard puisqu'aucun entretien bilatéral n’a eu lieu, ni même un point de presse commun ce qui est une « grande première » et en dit très long sur l’entente du « couple franco-allemand ».

Revenons donc sur ce que nous dit Hugues Aubry, Directeur Général de Neuflize Vie:

« Ces cas de figure sont systématiquement envisagés dans le cadre de simulations et scénarios. L’allocation du fonds en euros est globalement stable dans le temps.; elle est ajustée à la marge en fonction des évènements. Aujourd'hui la stratégie de notre portefeuille est d’avoir une durabilité plus courte. C’est dans ce cadre que les liquidités sont proches de 5%. Cela veut dire que notre fonds en euros a une sensibilité moindre et une capacité à réagir rapidement en cas de hausse des taux. »

Voici ce que m’inspire ces propos et l’analyse que j’en retire. Tout d’abord quels sont les risques auxquels font face les fonds en euros?
Le risque de taux. Les taux sont historiquement bas. Si les taux remontent toutes les obligations à faibles taux actuellement dans les contrats d’assurance verront leur valeur baisser, et ne trouveront pas forcément preneur sur le marché, ce qui poserait dès lors des problèmes de liquidités.

Le risque de défaut souverain, c’est à dire le risque de faillite d’état. C’est le cas avec la Grèce, dont le défaut a pu être absorbé par les assureurs en diminuant simplement le rendement du fonds euro. Ce ne serait évidemment pas le cas si l’Italie était touchée ou même l’Espagne. Dans ce cas des pertes finiraient par être constatées et les fonds propres des assureurs n’y suffirait pas.

Donc Hugues Aubry, nous dit qu’ils font des simulations auxquelles j’accorde autant de crédibilité qu’au tests bancaires qui ne prenaient pas en compte le défaut d’un état. Si tout va bien notre banque est solide. S’il fait beau, votre contrat d’assurance vie survivra.

Puis Hugues Aubry nous indique que les allocations du fonds en euros ne bougent quasiment pas… c’est bien le problème justement de ce type de placement, on est alors PRISONNIER des obligations d’états européennes.

Il nous indique même sa marge de manœuvre pensant en faire un argument.

Attention, je me fâche, là j’ai 5% de liquidités. Super! je suis ravi d’apprendre que mes pertes porteront que sur 95% de mon placement….

Les épargnants connaissent peu le fonctionnent des contrats d’assurance-vie. Personne ou presque ne prend le temps de lire son contrat. Alors aujourd’hui vous allez gagner un peu de temps car je l’ai fait pour vous.

Je cite les petits caractères des contrats:

« En cas de forte variation des marchés financiers, la compagnie d’assurance peut, dans l’intérêt général des Assurés, limiter temporairement et sans préavis les possibilités de sortie du Fonds en Euros ».

Vous avez bien lu. Ce type de dispositions contractuelles se trouve dans la totalité des contrats d’assurance-vie qui sont toujours à lire très attentivement…

Je vous conseille FORTEMENT de procéder de la façon suivante:

  1. Je cherche mon contrat d’assurance-vie et je lis attentivement les petits caractères.
  2. Je termine ma lecture et je passe une nuit blanche en me disant "mais qu’est ce que je dois faire"…
  3. Après deux comprimés de Lexomil mon angoisse est toujours paroxystique sur l’avenir de mon patrimoine. A ce stade je vous rassure vous êtes parfaitement normal, vous n’avez pas envie d’être ruiné, ce qui somme toute est relativement sain.
  4. Au lever du jour vous foncez racheter l’ensemble de votre contrat en fonds euros.

Pour ceux d’entre vous qui auraient encore de ce type de placement il ne reste plus beaucoup de temps pour vous mettre à l’abri.

Mais à l’abri où me direz-vous? A partir de maintenant pour ceux qui ne l’auraient pas encore bien compris, nous avançons en terre inconnue. Il y a l’or bien sur, l’argent aussi (le métal) en diversification, un peu d’immobilier mais pas trop car il baisse, n’est pas délocalisable et va subir la « TaxApocalypse « , les terres agricoles et les forêts…

Bref des actifs tangibles. Désormais un Livret A bientôt porté à 30 000€ vaudra mieux qu’un contrat d’assurance-vie bardé d’obligations douteuses.

Restez cash sur des comptes sur livret. Couvrez ce cash par de l’or (de 30 à 40% de vos avoirs financiers).

Vendez votre immobilier locatif. Pour les plus gros patrimoines ouvrez un compte en Allemagne et un compte en Suisse ou au Royaume-Uni hors zone euro.

Et surtout, surtout, ne croyez pas que tout finira par s’arranger et que le monde redeviendra comme avant.

N’imaginez pas qu’un monde où les investisseurs sont prêts à prêter à l’Allemagne à un taux négatif est un monde normal.

Vous voilà prévenus...

---

Sur le web

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie