Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 01:17

Violences, frustrations, puritanisme : l’énorme tabou de la sexualité dans les banlieues.

L’acquittement de la majorité des suspects dans l’affaire des tournantes de Fontenay-sous-bois met en exergue un autre problème : celui de la sexualité dans les banlieues, souvent taboue et cachée. (…)

Alors, les filles « qui couchent », autrement dit toutes les « gauloises » sont dans leur esprit des « p***s ». Moi qui suis d’origine portugaise, j’ai été néanmoins classée dans cette catégorie. (…)

Quelque part, je devais être reconnaissante d’avoir été épousée, alors que j’étais au fond une p****n chrétienne que seule la conversion à l’islam et la soumission totale à mon mari pouvaient peut-être sauver.(…)

 

Existe-t-il une vraie pression concernant la virginité ?

Maria S. : Si elle n’est pas vierge, une jeune musulmane  a du mal à se marier. Ou alors, elle va se marier avec un Français, hors de son quartier, hors de son milieu. Ce que beaucoup de jeunes filles issues de l’immigration rêvent de faire de toute façon. Celles qui y arrivent sont souvent rejetées. J’en connais plusieurs.

 

Peut-on aborder facilement la question de la sexualité en banlieue?

Maria S. : Les banlieues qui regroupent des populations musulmanes importantes sont un lieu du non-dit. Il y a beaucoup d’enfants, beaucoup de familles polygames, les gens ont donc une sexualité active. Les jeunes garçons en parlent entre eux, et les jeunes filles entre elles. Mais il est inconcevable qu’ils en parlent ensemble. Le viol est fréquent. Et les filles violées sont rejetées par les autres filles au lieu d’être soutenues par elles.

 

 

Suite et source : Atlantico

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société