Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 01:26

Le philosophe Michel Onfray réagit à l’éviction d’Eric Zemmour d’I-télé. Il considère qu’en France, la controverse a été remplacée par un discours uniforme et snob qui étouffe le mouvement des idées.

En France, on ne polémique plus : on assassine, on méprise, on tue, on détruit, on calomnie, on attaque, on souille, on insinue…

 Certains ont été jusqu’à parler de «dictature». Sommes-nous en train de basculer vers une forme de totalitarisme intellectuel ?

Nous y sommes, c’est évident! Plus question de craindre le basculement, nous avons déjà basculé. Seules les idées politiquement correctes sont admises dans ce qui se présente comme un débat mais qui n’est qu’un salon mondain où l’on invite le marginal qui ne pense pas comme soi pour montrer sa grandeur d’âme, sa libéralité, sa tolérance.

Mais dès que l’invité prend plus de place que prévu, qu’on ne parle plus que de lui, comme avec Zemmour, alors on disperse façon puzzle: on montre sa véritable nature. [...]

Sur le plan intellectuel, quels sont vos points communs et vos différences avec Eric Zemmour ?

Mes points communs avec Zemmour sont ceux qu’il a avec Mélenchon qui, saluons-le d’ailleurs sur ce sujet, réprouve qu’on traite Eric Zemmour de la sorte!

Les voici: refus du libéralisme comme horizon indépassable, refus de l’Europe telle quelle fonctionne comme instrument de la machine libérale, critique de l’euro comme rouage de cette machine, confusion des partis de gouvernement dans une même condamnation parce que porteurs du projet libéral, souci du peuple et de son génie propre, condamnation des technostructures qui abolissent la souveraineté populaire, sens et goût de l’histoire. [...]

Précisons que cette pensée est aussi celle de l’aile gauche du PS, de l’aile gauche de l’UMP ( très silencieuse il est vrai…), de l’extrême-gauche, de Dupont-Aignan et… de Marine Le Pen, autrement dit, de beaucoup de français qui ne sont pas pour autant des vichystes ou des fascistes…

La convergence, voire la complicité intellectuelle, que l’on observe entre la gauche antilibérale et certains conservateurs tout aussi hostiles au libre-échangisme mondialisé peut-elle déboucher, selon vous, sur une alternative politique ?

Non car la communauté de vue entre tous les antilibéraux sur la critique du libéralisme ( Mélenchon & Le Pen par exemple) ne suffit pas à faire un programme commun de gouvernement [...]

Par exemple: l’extrême gauche communie dans l’islamo-gauchisme et l’abolition des frontières, alors que Marine Le Pen met en garde contre l’Islam et veut le retour des frontières, pendant que Mélenchon et le Front de Gauche font de l’immigration une chance pour la France –

ce que le patronat pense également, puisqu’il se félicite de la fin des frontières et de l’arrivée massive sur le marché du travail d’un sous-prolétariat prêt à tout pour travailler et consommer!

Source

 

vu sur : http://www.fdesouche.com/546893-michel-onfray-avons-bascule-forme-totalitarisme-intellectuel

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique