Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 23:38

ValletteOsmanoglu3-448x293.jpeg

 

Les autorités bâloises subventionnent une crèche qui signe son appartenance musulmane et est gérée par une association dont le secrétaire est un islamiste notoire. Il traîne par ailleurs le canton devant les tribunaux.

 

« Mini Ummah», telle est l’appellation d’une crèche de Bâle campagne. Les autorités ont ainsi accepté qu’un organisme subventionné marque son appartenance religieuse et son militantisme pour la grande communauté musulmane, la oumma. Qui n’a cure des nations.

Ce n’est pas tout. Comme le révèle un article de la Basellandschaftliche Zeitung», la Communauté musulmane de Bâle qui gère la crèche, a pour secrétaire Aziz Osmanoglu qui s’est illustré par des propos fanatiques dans un reportage TV. Et qui est en procédure contre les autorités bâloises. Il refuse en effet que ses filles participent aux cours de natation et a fait recours contre l’amende infligée par le canton, d’abord au tribunal administratif, puis au Tribunal fédéral, enfin à la Cour européenne de justice. Elle n’a pas encore tranché.

ValletteOsmanoglu2Tire la langue

Mais comment sait-on que le secrétaire, très actif dans l’information donnée au public, est un islamiste?

Originaire de Turquie, il a confié ses convictions religieuses à la journaliste Karin Bauer lors du tournage de « Derrière le voile », émission de la TV alémanique diffusée par Temps présent le 20 mai 2010, que je recommande vivement à ceux qui ne l’auraient pas vue. J’en ai retenu quelques séquences.

Bouche cousue…

Aziz apparait comme de bien entendu barbu. Il dit souhaiter imiter le bien-aimé Mahomet jusque dans ses vêtements (VIIe siècle). Sa femme turque est en Suisse depuis dix ans, mais ne parle pas allemand. Elle porte un voile littéralement cousu sur la bouche, qui ne laisse voir que son nez et ses yeux. L’homme ne serre pas la main des femmes. Leur deux filles (8 et 10 ans au moment du reportage) portent déjà le foulard, et témoignent qu’elles ont parfaitement intégré l’idéologie sexiste des parents. Leur père ne manque pas de rappeler que les femmes cheveux au vent « seront punies dans l’au-delà ».

ValletteOsmanoglu

Tout ce petit monde vit de l’aide sociale. Il faut dire qu’Aziz, après deux ans d’apprentissage, est retourné en Turquie afin d’enseigner le Coran dans une école islamique. Lorsque les écoles coraniques ont dû fermer, il est tout naturellement revenu faire profiter la Suisse de son expérience.

Aziz parle sanctions à Karin Bauer : «En Suisse, on donne une amende si on est mal garé. Pour qu’on ne recommence plus. En islam, on coupe la main des voleurs ou on leur donne des coups de fouets. C’est une réponse adaptée… Oui, je serais pour que la charia soit introduite en Suisse.» Et encore : «L'homme a besoin de sexe. En dernier recours, si sa femme se refuse il peut la battre.» 

Acquitté au nom de la liberté d’expression

Ses propos lui valent la plainte d’un UDC pour incitation au crime et à la violence. Il sera acquitté, ses propos étant protégés par la liberté d'expression, considère le juge. De plus, l'accusé n'a incité personne à mettre en pratique ce qu'il soutenait, il n'a fait qu'émettre un souhait. Un recours de la procureure aboutira à un nouvel acquittement.

Osmanoglu est resté secrétaire de son association. On peut en déduire que ses convictions  sont pleinement en phase avec elle. Ce qui n’émeut nullement les autorités bâloises.

Pour en revenir à notre crèche, son site ne proclame pas l’appartenance de l’association à l’islam, mis à part deux petits croissants verts sur les « i » de Mini. Le discours est conforme à ce genre de structures et il n’est nulle part question de religion, ce qui ferait tomber la subvention. Mini Ummah  fait partie du système cantonal de répartition des places.

 

Les musulmans tentent souvent de se créer des jobs. L’annonce de recrutement du directeur a paru entre autres sur « muslimjobs.de », mais c’est une directrice au nom parfaitement allemand qui a été engagée.

Malik, Boltoni, Mirza…

C’est  le président de l’association qui a signé la demande de permis de construire de la crèche sous le nom de Claudio Malik Boltoni Mirza. Ce dentiste a depuis prudemment repris son (probable) nom de baptême, Claudio Boltoni. L’article cite un extrait de post paru sur sa page Facebook  -(disparue depuis) où il « … se demande si Darbellay est la réincarnation de Hitler cachée dans la fourrure de mouton du PDC ».

Interrogé par le quotidien, Hansjörg Lüking, chef du Service de la jeunesse du canton de Bâle-Campagne, affirme que la crèche remplit toutes les conditions pour être subventionnée et que ces établissements sont régulièrement contrôlés, de même que les qualifications des responsables. Que demander de plus ?

Je laisserai le mot de la fin à Marc Bonnant :

«En ce qui concerne l’islam, nous nous trouvons face à ce que d’aucuns appellent une guerre des civilisations. Et à cet islam triomphant, cette religion virile, à cette ferveur, qu’opposons-nous? Des raffinements juridiques, de la mollesse, de la tolérance, un sympathique pacifisme.»

 

Mireille Vallette, 9 août 2014

http://www.lesobservateurs.ch/2014/08/09/val/

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions