Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 02:41

Глашатай Турчинова разболтал в эфире тайный план обстрелов Донбасса

L'impunité ne peut pas durer éternellement. Enfin, espérons-le. Déjà 7 recours viennent d'être déposés par des réfugiés ukrainiens qui ont tout perdu, et leurs biens et leurs proches. En cela, ils accusent non pas les chars russes, les soldats russes ni les combattants du Donbass. Ils accusent le pouvoir ukrainien. Comment la CEDH va-t-elle réagir? Le moment de vérité sur l'indépendance de la justice européenne est arrivé.



Sous l'égide de l'Union des réfugiés ukrainiens mise en place par l'ancien député ukrainien O. Tsarev, une action de masse des réfugiés ukrainiens s'organise devant la CEDH à Strasbourg. Pour l'instant, 7 recours ont été déposés, dont un à plus de 200 000 dollars qui a déjà été enregistré. En tout, un millier de recours sont en cours de préparation par les habitants des régions de Lugansk et Donetsk et une cinquantaine doit être déposée dans les prochains jours. Les requérants accusent les autorités ukrainiennes de la destruction de leur biens immeubles et de la mort de leurs proches.
La CEDH va se retrouver dans une situation délicate. D'un côté, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe accuse la Russie de tous les déboires en Ukraine, d'un autre côté, l'instance juridictionnelle du Conseil de l'Europe, la Cour européenne des droits de l'homme, est saisie d'une pléiade de recours de simples citoyens ukrainiens contre le Gouvernement de Kiev. Les experts reconnaîtraient que ces simples citoyens, ces simples victimes, ont de bonnes chances de gagner, comme le soulignent même les Echos de Moscou. Si tel est le cas, l'Ukraine est en banqueroute.
Mais si la CEDH reconnaît le fondement de ce recours, ça peut créer une avalanche judiciaire intéressante. Rappelons-nous que l'Ukraine, en mars, a déposé un recours inter-étatique contre la Russie devant la CEDH. Or, la Cour a pris des mesures temporaires interdisant aux deux pays de prendre toute mesure pouvant causer un préjudice aux populations civiles. Or, par la soi-disant Opération anti-terroriste, Kiev a provoqué une vague de réfugiés qui s'adressent à la Cour. Donc, si la CEDH reconnaît le fondement des recours individuels, elle reconnaît que l'Ukraine a violé sa décision. Donc l'Ukraine est responsable et le recours contre la Russie doit être reconsidéré.
Sans oublier que, en plus, les hommes de Turchinov (président de la Rada) déclarent sur les chaînes de télévision ukrainienne que le  pays est obligé de tenir un double discours. D'un côté, il faut déclarer sur la scène internationale que l'Ukraine fait tout pour mettre en oeuvre le plan de Minsk. D'un autre côté, il faut utiliser les bataillons déclarés incontrôlés pour leur mettre sur le dos le bombardement de Donetsk et Lugansk. Ce qui permet de dédouaner l'armée ukrainienne et donc le pouvoir officiel. Ainsi, l'Ukraine vient de reconnaître publiquement violer les accords de paix.
Les cartes sont dans les mains de la CEDH. Aura-t-elle le courage d'être indépendante? Aura-t-elle le courage de remplir la mission pour laquelle elle a été crée? Défendre les droits de l'homme, de tous les hommes. Car les habitants du Donbass, contrairement aux déclarations des politiciens ukrainiens, ne sont pas des animaux nuisibles, mais bien des êtres humains, qui ont des droits. Dont le premier est celui de vivre.
vu sur : http://russiepolitics.blogspot.fr/2014/11/moment-de-verite-la-cedh-va-t-elle.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+RussiePolitics+(Russie+politics)

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International