Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 01:49

MOSANTO.jpgPendant longtemps le village de Groesfaen dans le sud du Pays de Galles au Royaume-Uni était un endroit agréable à vivre. Pourtant, dés 2003 les habitants de Groesfaen dans le sud du Pays de Galles ont commencé à se plaindre des remugles immondes émanant de la carrière Brofiscin, une carrière profonde de 36 mètres, située aux abords du village. Plus alarmant encore, les eaux de la rivière qui passait près de la carrière ont commencé à virer orange vif. 
 
Naturellement concernés, les résidents avaient exhortés les autorités locales d'enquêter. L'enquête a révélé qu'une usine de Monsanto de Newport, une ville située près de Groesfaen avait payé des entrepreneurs pour déverser illégalement des milliers de tonnes de produits chimiques cancérigènes dans la carrière Brofiscin entre 1965 et 1972.
 
Parmi les polluants se trouvait des BPC et des dérivés de l'Agent Orange. Ces produits chimiques corrosifs ont fini par percer leurs conteneurs et se sont répandus dans le sol, mettant non seulement en danger la vie des villageois, mais aussi plus de 350.000 résidents de Cardiff, car les produits chimiques sont rentré en contact avec une nappe phréatique importante qui était la source d'approvisionnement en eau principale de la ville.
 
Mais beaucoup plus grave encore les habitants de Groesfaen ont également découvert que le conseil municipal été au courant de cette situation depuis des décennies et n'a rien fait.
 
« Les autorités sont au courant de la situation depuis des années, mais n'ont rien fait », a admis Douglas Gowan, un nouveau consultant chargé de la dépollution de la carrière. « Il existe des preuves non seulement de négligences et d'incompétences totales, mais plus grave encore de volonté affichée de dissimulation »
Dés 2005, les autorités locales ont réalisé que l'affaire de Brofiscin ne pouvait plus être maintenue sous silence et a finalement embauché l'Agence de l'environnement d'état pour nettoyer le site. Cette décision s'est avérée très controversée pour deux raisons principales : 
 
Premièrement l'agence de l'environnement a refusé à plusieurs reprises de reconnaître la société Monsanto responsable de cette pollution (Monsanto réfutait dès le départ ces accusations). 
 
Deuxièmement, l'agence a systématiquement minimisé les dangers des produits chimiques eux-mêmes, affirmant même « qu'ils ne posaient aucun danger pour la santé humaine » dans leur rapport officiel. 
 
Néanmoins en 2011, Monsanto a accepté à contrecoeur d'aider l'Agence de l'environnement à nettoyer la carrière Brofiscin lorsqu'on a découvert que la plupart des 67 produits chimiques détectés sur le site étaient exclusivement fabriqués par la société. Depuis, l'effort de nettoyage reste toujours sous-financé et inefficace et la carrière Brofiscin reste toujours le site le plus contaminé du Royaume-Uni.
 
« Si rien n'est fait les solutions actuelles choisies par l'Agence de l'environnement qui ne s'attaquent qu'aux ruissellements de surface et jamais des déchets enfouis sous terre vont ne faire qu'empirer la situation. Les fûts métalliques vont continuer à se détériorer au fil du temps en rejetant toujours plus de matières toxiques et nocives qui vont continuer à polluer nos aquifères. »


 • naturalnews.com merci à Claude

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science