Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 00:59

lettre ouverteLettre ouverte à Monsieur François Hollande Président de la République française.

Monsieur le Président de la République

Des otages français sont entre les mains de groupes terroristes en Afrique. C’est insupportable. Un autre otage,franco-israélien celui-là, fût échangé par Israël contre 1000 islamistes.

Pourquoi ne pas suivre l’exemple, et échanger chacun de nos otages contre 1000 islamistes enfermés dans les prisons françaises.

Quand ces islamistes commencent à mettre en péril l’équilibre politique de l’Afrique en cherchant à prendre le pouvoir au Mali, c’est « la région, la France et même l’Europe qui se trouvent en danger » selon Monsieur Le Drian. Il est vrai que la vie des 6 000 Français vivant au Mali est en danger…et la compagnie TOTAL aussi.

Ces combattants de l’islam radical ne doivent pas vaincre. Ni au Mali, ni en Seine-Saint- Denis. Mais pour la Seine-Saint-Denis on verra plus tard…

Vous avez donc pris la décision d’engager la France dans une intervention militaire en Afrique, et vous avez bien fait.

Voir s’installer au Mali un régime politique fondé sur l’application de la charia est bien plus préoccupant, pour le gouvernement, que de voir la Seine-Saint-Denis être gangrénée par d’autres islamistes, français, qui n’hésitent pas à insulter le drapeau tricolore et à vouloir, là aussi, instaurer la charia.

Les deux sont importants, les deux sont liés. L’un fait le lit de l’autre, vous le savez.

Les premières frappes aériennes françaises ont fait en une seule journée plus de dix victimes civiles, et l’opération militaire est programmée pour durer plusieurs mois.

Peut-être pourriez-vous nous dire, Monsieur le Président, combien de victimes civiles vous avez décidé de tolérer, et combien d’enfants vous acceptez de faire mourir sous vos bombes ?

Les 150 000 Français qui vivent en Israël connaissent mieux que quiconque le danger que représentent les mouvements islamistes, fanatiques et djihadistes.

Il y a moins d’un mois, ils étaient eux aussi sous le feu continu d’un groupe terroriste, le Hamas. Rien ne différencie les terroristes Chébab, de l’AQMI, d’Ansar Dine, ou du Hamas.

Rien ne distingue les islamistes qui menacent le Mali de ceux qui lancent sur les villes israéliennes des milliers de missiles.

Ceux là menacent le Mali, et par voie de conséquence la France et même l’Europe, ceux-ci menacent l’existence d’un autre pays dans lequel nous vivons.

Les 150 000 Français qui vivent en Israël ne jugeront pas votre action militaire disproportionnée.

Les 150 000 Français qui vivent en Israël ne vous diront pas que la responsabilité française est autant engagée que celle des islamistes que vous combattez, comme le déclarait Monsieur Fabius lors de sa visite en Israël.

Les 150 000 Français qui vivent en Israël ne vont pas manifester pour obtenir du « Machin » une résolution condamnant votre intervention.

Et les 150 000 Français qui vivent en Israël ne crieront pas au génocide par la France du peuple malien.

Mais ils vous demandent pourquoi les 6 000 Français du Mali ont plus de valeur que les 150 000 français d’Israël.

Ces 150 000 Français qui vivent en Israël veulent savoir pour quelles raisons la France s’autorise en toute légitimité à se protéger d’un danger qui, disons-le clairement, se situe à plusieurs milliers de kilomètres de son sol, alors qu’Israël n’aurait pas, lui, le droit de se protéger du même danger qui encercle ses frontières ?

Ces 150 000 Français qui vivent en Israël vous rappellent que les islamistes du Mali ne menacent pas la France, n’attaquent pas la France, et ne lui font courir aucun danger.

Ceux de Gaza menacent directement Israël, lui envoient des missiles, et le menace de destruction.

Israël est-il l’os à ronger laissé aux islamistes dans l’espoir qu’ils vous épargnent ?

C’est avec un sentiment de curiosité mélangé à une forme d’intérêt que nous attendons, Monsieur le Président, vos réponses.

Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l’assurance de la considération distinguée des 150 000 Français qui vivent en Israël

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique