Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 01:48

A quelques jours du premier tour des Municipales en France, l’Eglise rappelle avec force l’importance de l’engagement politique des catholiques.

 

Pour le chrétien, s’engager en politique est plus qu’une invitation : c’est une « obligation »nous dit le pape François« Nous devons nous mêler de la politique. Car la politique est l’une des formes les plus hautes de la charité. Parce qu’elle cherche le bien commun. »
 
C’est le message que vient de rappeler l’Eglise de France en vue des élections municipales qui renouvelleront (ou reconduiront) quelque 36 000 maires en France. Les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 23 et 30 mars prochains, avec un accent particulier pour les catholiques, invités à prendre en compte au moment de choisir un bulletin « la dignité de l’action politique ».
 
C’est d’ailleurs le thème du message de Mgr Rey, évêque de Fréjus-Toulon, qui rappelle qu’en plus du choix fondamental du candidat, les chrétiens ont avant tout la « responsabilité » d’être présents dans la société civile comme « source de proposition alternative ».
 

Comment ? « Les chrétiens doivent apprendre à faire de la “politique au quotidien” en mettant en œuvre de nouvelles solidarités intra-nationales et internationales, des réseaux de proximité et de fraternité, en mobilisant l’opinion publique autour des problématiques de notre temps », affirme l’évêque de Fréjus-Toulon. Une présence qui nécessite notamment « une solide formation » à la doctrine sociale, aux questions éthiques et anthropologiques…
 
« Aujourd’hui, il y a une prise de conscience progressive que les chrétiens peuvent participer au débat public, qu’ils peuvent dire et exprimer un certain nombre de choses, qui permettront le développement du bien commun. Les chrétiens peuvent participer de manière tout à fait légitime au débat sur le logement, l’éducation, la culture et bien d’autres sujets », explique pour sa part Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis en région parisienne.
 
Dans le message publié en vue des élections, les évêques de France ont d’ailleurs encouragé la candidature d’hommes et femmes « soucieux de tous », capables de renverser « les mentalités dans le sens de l’amour et de l’Evangile ». Ils ont aussi invité les citoyens, en allant voter, à montrer « sa volonté de prendre sa part dans la recherche du bien commun ».
 
Le choix du candidat, justement, sur quelles bases doit-il se faire ? Sur celles de « ses qualités personnelles (loyauté, dévouement à la chose publique, prudence, intégrité, désintéressement), mais aussi à partir de ses compétences et son expérience personnelle, de ses convictions affichées, et d’un programme sérieux », juge Mgr Rey. Parmi les valeurs fondamentales qu’il met en avant : le souci prioritaire du pauvre, le respect de la vie humaine depuis la conception jusqu’à la fin naturelle, la promotion de la cellule familiale, le respect de la liberté de conscience et de la liberté religieuse, l’attention aux questions écologiques…
 
>>> Sur ce point, on peut consulter ici la carte des candidats ayant signé la Charte des municipales de la Manif pour tous, et se référer au livre Municipales 2014, 18 propositionsrédigé par François Billot de Lochner, président de la Fondation de Service politique, et récemment envoyé à tous les maires de France.
 
>>> De son côté, la Conférence des responsables de culte en France (CRCF) qui regroupe six instances responsables du Bouddhisme, des Églises chrétiennes (Catholique, Orthodoxe, Protestante), de l'Islam et du Judaïsme, a émis quelques orientations en vue des élections : Choisir la responsabilité et non la démission, Rechercher la confiance et non la division, Construire l'avenir et non le redouter.
 
A découvrir aussi, les dossiers du blog jeunes-cathos.fr qui interroge chaque semaine un(e) jeune catho engagé(e) en politique.
 
Enfin, n’oublions pas la prière. « Ce que les chrétiens ont de meilleur à offrir aux gouvernants ou à ceux qui briguent un mandat, c’est leur prière. Nous avons le devoir de prier pour tous ceux qui sont dépositaires d’une part d’autorité – même si nous ne partageons pas leurs idées », nous dit Mgr Rey. Une grande journée de prière pour les élections municipales est organisée le vendredi 21 mars prochain. Initiative à retrouver ici et ici, en vous joignant à la chaîne de prières "Prions pour les élections municipales" proposée sur Hozana.org.
 
Et pour ceux qui s’engagent en politique, qu’ils pensent à invoquer particulièrement le bienheureux Charles d’Autriche et les saints patrons de l’Europe (saint Benoît de Nursie, saints Cyrille et Méthode, sainte Brigitte de Suède, sainte Catherine de Sienne, sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix).
 
 

sources: Revue de presse

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions