Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 01:28
enseignement

Les Français n’avaient pas voté à gauche pour « ça »

Les Français avaient élu un président socialiste. Puis une Assemblée nationale majoritaire à gauche, un Sénat itou. Le vote massivement à droite de ce dimanche pourrait donner à croire qu’ils ont la culture politique d’une girouette. Il n’en est rien.

Les Français avaient voté à gauche, pas pour que des enfants se fassent gazer pendant les manifestations contre le mariage pour tous.

>> Pas pour se faire traiter d’homophobes par les médias quand ils sont hostiles à l’adoption par des homosexuels.

>> Pas pour qu’un jeune de la manif pour tous se fasse emprisonner quand des lascars qui bastonent pour un regard ou une cigarette refusée sont laissés tranquille.

>> Ils ont voté à gauche, pas pour que Christiane Taubira relâche les voyous alors que plus une seule ville de France n’est sure la nuit.

Ils ont voté à gauche, mais le mépris des politiques + celui des médias, à un moment les caves se rebiffent.

Ils ont voté à gauche certes, mais parce qu’ils pensaient, en se frottant les mains, que les socialistes allaient prendre aux riches pour leur redistribuer. Ils ont vu l’argent passer, mais pas  pour eux ! Le pognon a été injustement piqué aux pauvres et moins pauvres qui payent et ont payé toute leur vie, et versé aux nouveaux pauvres, qui viennent d’arriver.

Il est allé à la scandaleuse assurance maladie des sans-papiers (AME), il est allé aux allocations familiales d’immigrés aux familles nombreuses, au chômage de gens qui ne parlent pas tous français, sans formation professionnelle dans un monde qui n’a pas besoin d’ouvriers, aux priorités logements pour les minorités visibles qui n’ont pas cotisé toute leur vie comme eux, et dont l’entrée massive en France vient grossir les rangs des cinq millions de chômeurs, des prisons et de l’insécurité.

Ils ont voté à gauche oui, mais pas pour qu’on explique à leurs enfants que Mehdi met du rouge à lèvres et que c’est très bien ainsi. Ce n’est pas très bien ainsi et les Français ne sont pas subitement devenus homophobes parce que les organisations LBGT ont dit.

Ils ont voté à gauche oui oui, mais pas pour se faire museler, diaboliser par le politiquement correct.

Et même s’ils était à peine mille à manifester pour un référendum sur l’immigration, ils sont 75% à trouver que l’islam n’a pas sa place en France, et à se demander pourquoi on ne leur a pas demandé leur avis avant de transformer leur pays, détruire leurs racines et changer leur histoire.

>>> La gauche a pris une déculottée dans un pays anti-capitaliste, anti-mondialisation, anti-libéralisme, favorable à la redistribution des richesses, et qui n’aime pas les patrons. C’est une prouesse.

Le FN a fortement progressé, il a gagné presque toutes les villes où il présentait des candidats. Certains se demandent si ce n’est pas le résultat de la dédiabolisation entreprise par Marine Le Pen. Ils devraient avoir la réponse : c’est eux qui ont fait passer les communistes pour des gens fréquentables.

Les journalistes aussi sont les grands perdants de l’élection. Ils sont même aux premières lignes. L’information qu’on diffuse et celle qu’on ne diffuse pas, c’est eux. Leur teinte politique n’étant un secret pour personne, constatons que leur « neutralité » à couvrir la vie politique et sociale a laissé les Français de marbre. Internet a fait le reste puisque c’est vers nous tous, médias en ligne, que les Français se tournent pour trouver l’information.

Pour sortir de la débâcle, le PS devra faire des alliances avec les extrémistes – ce que la godiche UMP s’interdit tout en se laissant insulter de connivence avec le FN…

L’alliance du PS avec l’extrême gauche signifie que les thèses totalitaires, dirigistes et liberticides des idéologues extrémistes ne dégoûtent pas le PS. Encore quelques années de mésalliances et les Français vont le comprendre.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

- See more at: http://www.dreuz.info/2014/03/municipales-les-caves-se-rebiffent-droite-5119-gauche-3832/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29#sthash.Sioc5f7E.dpuf

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique