Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 02:59

Après l’annonce de Jean-Marc Ayrault que les ministres candidats aux législatives qui seraient battus ne seraient pas maintenus dans leurs fonctions ministérielles, la courageuse Najat Vallaud-Belkacem a décidé d’annuler sa candidature lyonnaise, où son élection n’aurait pas été évidente. Du panache socialiste…

La belle franco-marocaine a discrètement avoué son désistement sur son site internet. Elle y déclare : « pour mieux assumer cet engagement sans délai et cette implication sans partage, je fais toute confiance à Anne Brugnera, et à son suppléant, Walter Graci, pour mener, au nom de la majorité présidentielle, la bataille des législatives dans la 4eme circonscription du Rhône ». Bon courage les amis, je m’en lave les mains !

Au delà de la couardise dont fait preuve la socialiste, c’est surtout le mépris envers la démocratie et le suffrage populaire que l’on retiendra. Un mépris et un sentiment de pouvoir absolue que l’on retrouvent chez de nombreux socialistes depuis la victoire de François Hollande… et même avant ! En refusant d’accéder à la légitimité populaire pour conserver son petit plaçou, Belkacem s’est couverte de honte.

Les bobos parisiens sont suffisamment éduqués et supérieurs aux masses pour savoir mieux que le peuple français ce dont ce dernier à besoin.

De toute façon, Najat à tort de se faire tant de soucis.

Après avoir juré qu’il ne fêterait pas sa victoire dans le même faste que son prédécesseur, François Hollande a fait affréter un jet privé pour célébrer sa victoire.

Après avoir promis qu’il ne s’entourerait pas de personnalités ayant été condamnées par la justice, il a nommé trois ministres condamnés par la justice.

Après avoir pointé son doigt accusateur sur Nicolas Sarkozy pendant le débat d’entre-deux-tours car ce dernier avait convoqué des parlementaires UMP à l’Élysée, François Hollande a laissé sa ministre Cécile Duflot tenir une réunion du bureau exécutif d’Europe Écologie les Verts dans son ministère. 

Jamais président n’avait ravalé ses promesses électorales aussi rapidement ! Pourquoi ne maintiendrait-il pas un ministre vaincu aux législatives après avoir promis le contraire ?

 

source : 24heuresactu

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique