Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 12:39

der_spiegel_hollande

François Hollande, qui est un sans-courage et un soumis, a capitulé sous la pression des Américains et de l’OTAN : la vente du Mistral à la Russie est au moins décalée pour le mois de novembre. Le contrat pour la construction de deux porte-hélicoptères de la classe Mistral avait pourtant été signé par la France et la Russie en 2011 pour un coût estimé à 1,2 milliard d’euros.

Les premières victimes de ce retournement de situation sont, bien entendu, les employés des chantiers de Saint-Nazaire, qui craignent désormais pour leurs emplois : « Si l’annonce du Président se concluait par l’arrêt de la construction, ce seraient des centaines d’emplois qui seraient mis en difficulté aussi bien chez STX que chez les sous-traitants. C’est inacceptable, intolérable », déclare Jean-Marc Perez, secrétaire adjoint de Force ouvrière (FO).

1.000 emplois sont ainsi directement menacés en cas d’annulation du contrat, ainsi qu’une perte de 2 milliards d’euros incluant le remboursement des trois quarts du montant déjà payé par les Russes et un certain nombre de pénalités.

Le plus grave, dans cette affaire, est que nous ne tenions pas parole de nos engagements. Le contrat pourtant ficelé depuis longtemps n’est donc pas respecté par une partie des signataires. Une humiliation de plus, qui ne fait que montrer notre faiblesse et notre asservissement total.

Cette capitulation montre – ô combien – que l’indépendance française, tant sur le plan national que sur le plan international, n’est plus qu’un lointain souvenir. Depuis le « NON » à une intervention en Irak et le fameux discours de Dominique de Villepin à l’ONU en 2003, la France est à la botte des différents gouvernements américains. La voix de la France, sur la scène internationale, s’est éteinte depuis bien longtemps, et l’on vient d’en avoir à nouveau la preuve.

De Mélenchon à Marine Le Pen, des voix s’élèvent en France pour dénoncer cette suspension de livraison. Thierry Mariani, parlementaire français et coprésident de l’association Dialogue franco-russe, déclare que « ne pas livrer le Mistral serait suicidaire pour la crédibilité et la fiabilité de l’industrie française de l’armement. Quelle crédibilité pour la livraison duRafale en Inde, si la France ne respecte pas ses engagements avec la Russie sur le Mistral ? ».

Florian Philippot et Nicolas Dupont-Aignan soulignent l’aberrant suivisme français dans cette affaire : « Si vraiment Hollande envisage de ne pas livrer les Mistral, alors il ruine la crédibilité de la France dans le seul but d’obéir à Washington », souligne le numéro 2 du Front national. « La France se couche devant l’Allemagne et les États-Unis », pour le président de Debout la République.

Les Américains n’ont, d’ailleurs, pas manqué de saluer mercredi « la sage décision » prise par la France de suspendre la livraison du premier navire de guerre Mistral à la Russie.

Nous assistons, impuissants, à un « internationalisme atlantiste » voulant séparer le monde en deux blocs, la guerre froide n’ayant, selon cette vision des choses, jamais cessé. La France a choisi son camp… et obéir aux ordres américains comme aux ordres émanant de Bruxelles est désormais devenu une marque de fabrique française.

La France est trop grande pour rentrer dans cette logique manichéenne des bons contre les méchants. Elle ne doit pas y souscrire et doit retrouver pleinement son indépendance nationale. Comme le disait Pierre Bourgault, ardent défenseur de l’indépendance du Québec : « L’indépendance, ce n’est pas une récompense, c’est une responsabilité. »

Une manifestation a lieu dimanche 7 septembre à Penhoët, à l’initiative du collectif « Mistral, gagnons ! » pour défendre l’industrie nazairienne.

source : http://www.bvoltaire.fr/maximilienrichonet/laissons-pas-detruire-lindustrie-saint-nazaire,102705?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=e0b9bb01a4-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-e0b9bb01a4-30494613&mc_cid=e0b9bb01a4&mc_eid=3bbbfa4636

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie