Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 01:54
GMP
Aujourd’hui le président de la République s’est rendu à
la Grande Mosquée de Paris pour rendre hommage aux
soldats musulmans morts pour la France lors des deux
guerres mondiales.
 
 
Cet hommage  qui "s’adresse à leurs descendants pour qu’ils soient fiers de leurs parents et conscients que la République a une dette à leur égard [...] à celles et ceux qui s’interrogent sur leur destin, leur place et même parfois sur leur identité, aux descendants de ces soldats, je dis ma gratitude" serait être le gage pour le président de sa lutte contre les discriminations, les inégalités, le racisme ainsi que des actes antimusulmans.
 Ce gros gloubiboulga mélangeant tout et son contraire étant, selon François Hollande, "parfaitement compatible avec les valeurs de la République".
 Or, c’est non seulement faux, insupportable, démagogique mais aussi dangereux pour la République.
Certains diront que c’est encore du Hollande Bashing mais je rappelle que :
  • Selon l’article de 2 de la loi de 1905 sur la séparation des églises et de l’Etat, " la République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte ". Il n’y a donc pas eu de combattants musulmans morts pour la France, comme il n’y a pas eu de combattants catholiques, juifs ou athées. Il y’a eu des soldats français, des soldats des anciennes colonies d’Afrique du nord ou subsaharienne qui sont morts pour la France. Ils pouvaient avoir une confession ou non mais celle-ci ne regarde en rien l’Etat.
  • L’amalgame selon lequel les combattants des anciennes colonies seraient par nature des musulmans est tout simplement insupportable à entendre. Si un certain nombre d’anciens combattants étaient de confessions musulmanes, il y’avait aussi des athées, des juifs et des catholiques notamment chez les tirailleurs sénégalais. C’est une insulte faite à tous les soldats morts pour la France : ceux qui croient et ceux qui ne croient pas. Les combattants des anciennes colonies méritent mieux que cela.
  • L’intégration républicaine voulue et défendue par le président de la République n’est qu’un vain mot. Ce n’est pas en renvoyant constamment les français de confession musulmane à leur identité, à leur origine, à leur religion qu’ils deviendront des citoyens à part entière mais bien des "français de la diversité" versus le terme malheureux de "français de souche".  Encore une fois, ce n’est en jouant avec les extrême-droites qu’on en devient nécessairement par opposition un républicain (de gauche).
D’un point de vue optimiste, cet hommage sous couvert de lutte contre tous les mots tarte-à-la-crème du moment (discrimination, identité, vivre-ensemble…) n’est que du communautarisme à la petite semaine ; François Hollande pensant surement qu’une plaque sur une mosquée lui permettra de ne pas perdre le vote musulman de 2012  aux prochaines élections.

 D’un point de vue pessimiste, François Hollande ne fait que répondre parfaitement à la vision du gouvernement, qui comme le disait Laurent Bouvet dans une interview au Figaro,  "ne vise plus à construire un monde commun et à faire vivre ensemble les différences, mais à les exacerber en les mettant sans cesse en avant dans l’espace public, et finalement à satisfaire la revendication infinie de nouveaux droits liés aux situations identitaires de chacun. " 
PS : Je connais déjà les réponses qui consisteront à mettre en parallèle le fait que seul le Front national se soit opposé à cet hommage et ce, pour disqualifier un propos républicain devrait être celui tenu par la gauche.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Histoire