Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 01:39

LU SUR CHAOS CONTROLE

 

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais cette histoire d'Ebola commence de plus en plus à ressembler à une vaste manipulation. La peur, qu'elle soit fondée ou non, est un formidable outil de contròle des populations et les gouvernements en usent et en abusent depuis des lustres. Pour commencer, on nous parle d'un virus sans aucun traitement alors que manifestement les américains en ont dejà un qui fonctionne et que leurs compatriotes ont déjà pu en bénéficier. Obama considère quand à lui que ce serait prématuré de fournir le remède en Afrique (hmm hmm).

 

31222ebolapsy_678x320_front_r

 

 Ensuite on nous dit que le taux de mortalité peut aller jusqu'à 90% alors que dans les faits c'est plutôt entre 50% et 55% (mais c'est vrai que 90, c'est plus effrayant pour la population et ça rappelle le docteur Pianka qui voulait exterminer 90% de la population mondiale via une propagation aérosol d'Ebola parce qu'il considérait que l'on est trop nombreux). 



Alors que la grippe saisonnière tue entre 250 000 et 500 000 personnes par an dans le monde sans faire paniquer pour autant le monde entier, Ebola en a tué moins de 1000 jusque là et le tout dans une zone restreinte, ce virus ne se transmettant pas de la même manière (du moins officiellement). 


Une possibilité pour ce soudain branle-bas de combat international (état d'urgence au Libéria, l'OMS déclare qu'Ebola est désormais une urgence de santé publique de portée internationale avec "des conséquences particulièrement graves" selon eux, alerte maximale de la CDC aux US, kits de détection, protection et décontamination pour les équipes en charges des armes de destructions massive pour les guardes nationaux des 50 états américains) serait que la contamination du virus Ebola puisse bien être aéroportée car une étude de 2012 rapporte une contamination entre des cochons et des singes par aérosol. Dans ce cas, ce serait les médias qui nous mèneraient en bateau en sous-estimant la menace.  


En tout cas, cette soudaine épidémie tombe à pique car les firmes pourront tester leurs vaccins expérimentaux. La firme pharmaceutique Tekmira, financée par Monsanto, a travaillé à l'élaboration d'un médicament antiviral. Elle en était aux tests cliniques de phase 1 sur les humains en Janvier dernier. Surprise: le commanditaire de cette recherche est le DOD (département de la défense des États-Unis) le tout pour un contrat de 140 millions de dollars. Cette recherche portait sur la sécurité, la tolérance et la phamacocinétique du médicament sur des personnes en bonne santé. L'émergence du foyer épidémique en Afrique arrivait quelque mois après.


La journaliste d'investigation Jane Burgermeister a également découvert des éléments intéressants au laboratoire du Kenema Goverment Hospital de la Sierra Leone, qui semble être le foyer initial de l'épidémie (les habitants ne s'y trompent pas d'ailleurs car il y a eu des émeutes devant l'hòpital. La presse a alors inventé un bobard pour les justifier en parlant d'une infirmière folle qui aurait répandu une rumeur). Des scientifiques américains travaillent dans ce laboratoire depuis au moins 2011 sur la fièvre de Lassa.


Un consortium de scientifiques travaille dans ce labo sur le virus Ebola avec entre autre le docteur James E. Robinson comme investigateur principal, scientifique qui travaille sur 4 projets de la fondation Bill Gates (grand adepte de la dépopulation par la vaccination accessoirement). Nous trouvons également dans ce consortium le Dr. Pardis C. Sabeti, qui a obtenu une bourse de laRhodes Scholarship (Cecil Rhodes = 100% Nouvel ordre mondial) et a reçu également son adoubement de George Soros via un partenariat avec son ONG pseudo philantropique Open Society Foundation. Cette fondation est d'ailleurs solidement implantée en Afrique de l'Ouest avec son initiative OSIWA présente dans 9 pays (Ebola a dejà frappé dans au moins 4 d'entre eux). Quand à Stephen Gire, il a des liens avec le CDC et l'armée américaine. Autant dire que ce consortium est infiltré à 100%. 

Còté américain, non seulement, il existait déjà un ordre exécutif datant de 2003 qui permettait l'arrestation et la détention de personnes contaminés par Ebola et le SARS mais Obama a signé un amendement le 31 Juillet afin que cette directive englobe tous les syndromes respiratoires aigues (terme assez vague pouvant englober de nombreuses pathologies).


 On nage en plein délire car le site de la CDC indique même que les personnes en bonne santé pourront être mises en quarantaine. Donc en gros, ils ont tout prévu pour pouvoir arrêter ou mettre en quarantaine à peu près qui ils veulent aux Etats-Unis si besoin grâce à cette menace. Voilà comment on crée de toute piêce une situation de crise pour la récupérer ensuite magistralement pour servir ses propres intérêtes (on notera que cette frénésie se retrouve essentiellement aux Etats-Unis), et lorsque l'on voit qui finance les recherches pour un remède, il y a de quoi se poser des questions quand à la finalité de cette propagande ebolesque qui nous envahit ces dernières semaines.


 MAJ 08/08:

 Ce qui est très révélateur également c'est que le CDC a déposé en 2009 un brevet sur une souche Ebola extraite d'un malade et il revendique aujourd'hui la paternité de tout ce qui détient au minimum 70% du patrimoine génétique de ce virus car leur "invention révèle la séquence génétique complète du virus Ebobun".

En fait, ils disposent de tout y compris d'un vaccin. Je cite:


"l'invention fournit un procédé pour propager le virus hEbola dans des cellules hôtes comprenant l'infection des cellules hôtes par le virus hEbola isolé selon l'invention décrit ci-dessus, mise en culture des cellules hôtes afin de permettre au virus de se multiplier, et la récolte des virions qui en résultent. 



Dans un autre aspect, l'invention fournit des préparations de vaccin, comprenant le virus hEbolay compris des formes recombinantes et chimères du virus, des molécules d'acides nucléiques constituées par le virus, ou sous-unités protéiques du virus. L'invention fournit aussi une formulation de vaccin comprenant une quantité thérapeutiquement ou prophylactiquement efficace du virus de l'invention hEbola décrit ci-dessus, et un support pharmaceutiquement acceptable." 

Pouquoi les Etats-Unis ont-ils breveté l'un des virus les plus mortels qui soit? Comment se fait-il que le CDC, propriétaire de ce brevet, soit justement à l'oeuvre depuis plusieurs années dans la Sierra Leone, lieu ou l'épidémie a fait le plus de morts (près de 900 à ce jour)? Et le pire c'est que le brevet américain parle d'une méthode pour préparer des formes reconbinées ou chimériques de leur variante d'Ebola.Or il semblerait que la variante actuelle soit identique à la forme Zaïre seulement à 97%. Changer une petite partie d'une séquence génétique peut tout changer. Un patient nigérian qui n'avait pas été mis en quarantaine à temps a contaminé huits personnes qui l'avaient soigné.


 Alors, ce virus est-il réellement une problématique mondiale à venir ou un simple outil de contrôle des masses de plus dans l'agenda du nouvel ordre mondial? Dans les deux cas, ils ont le remède, pas nous (les perfusions de vitamine C, c'est bien gentil mais qui nous les fera en cas de besoin?) et d'une manière ou d'une autre la récupération de cette épidémie par les gouvernements et médias confirment que c'est une épidémie montée de toute pièce. Reste à savoir si elle aura réellement une répercussion internationale ou si ce sera une Psy Ops du genre de l'intox de 2009 pour H1N1.

Fawkesnews

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science