Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 02:36

Huit ans durant, malgré les alertes, plus de cinquante fillettes ont été violées. Leurs bourreaux ont été condamnés mardi.

Elles n’ont pas de noms. Juste une lettre, de A. à F., pour les désigner. Elles ont aujourd’hui entre 16 et 21 ans et, pour la première fois de leur vie, elles ont trouvé une voix. Le témoignage devant la justice britannique de ces six jeunes filles a permis la condamnation mardi soir de sept hommes pour viols, exploitation sexuelle d’enfants, incitation à la prostitution, tortures et trafic d’êtres humains. Et ce pendant une période de huit ans, de 2004 à leur arrestation en 2012.
(…) Drogue – il lui injecte régulièrement de l’héroïne -, alcool, celui que D. pense encore être son «boyfriend» utilise tous les moyens pour annihiler sa volonté. Elle est très vite «prêtée» au frère de Mohammed, puis à d’autres amis. Avant d’être «vendue» à des clients, parfois pour plus de 600 livres (710 euros) dans de sordides bed and breakfast

(…) Nous parlons d’atrocités sexuelles, de torture. Vous ne pouvez pas le raconter, le décrire à la télévision, le poser par écrit. Nous avons eu des représentants de la presse en larmes au procès. C’était insoutenable», a expliqué le détective Simon Morton, l’un des officiers chargés de l’enquête.

Le second facteur tient aux origines des victimes et des bourreaux. Ces derniers sont tous d’origine pakistanaise sauf un, originaire d’Erythrée. Les victimes sont toutes blanches et européennes. Pour la seconde fois en un an, la question «raciale» a été soulevée.

En mai 2012, neuf hommes, dont huit d’origine pakistanaise et un d’Afghanistan, avaient été condamnés pour des faits très similaires. Ces hommes avaient été surnommés le «gang de Rochdale», du nom de la ville, près de Manchester (nord), où ont eu lieu les délits.

Libération

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers