Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 03:36
Paiement des fonctionnaires : l’Etat a dépensé 400 millions d’euros pour un logiciel qui ne marche pas

De mieux en mieux : en mai 2007, dans le cadre de la révision générale des politiques (RGPP), décidée par Nicolas Sarkozy pour faire des économies, un décret a créé l’opérateur national de paie (ONP).

L’objectif était de concevoir un nouveau logiciel pour la paie des fonctionnaires. Un gros chantier : le logiciel était censé calculer la paie de 2,4 millions de fonctionnaires et devait permettre de faire d’importantes économies avec la suppression de 3 800 agents affectés à la gestion de ces payes dans les différents ministères. Économie espérée : 190 millions d’euros.

Sauf que huit ans après, ce projet est un fiasco. « Le logiciel ne fonctionne pas » révèle Le Canard enchaîné. L’ONP a donc été enterré.

 Selon le rapport annuel de la Cour des comptes, cité par l’hebdomadaire, l’Etat a ainsi dépensé près de 400 millions d’euros… pour rien. Et ce n’est pas la première fois : en 2013, le ministère de la Défense avait déjà décidé d’arrêter un autre logiciel, baptisé Louvoi, qui ne marchait pas. La perte était de 470 millions d’euros.

Si on additionne le coût de ces deux logiciels qui ne marchent pas (Louvoi et ONP) en un quinquennat, l’Etat a donc dépensé 870 millions d’euros pour rien. Un bug à presque 1 milliard d’euros, et personne n’en parle ?

 

Source

 

vu sur : http://www.wikistrike.com/2015/02/paiement-des-fonctionnaires-l-etat-a-depense-400-millions-d-euros-pour-un-logiciel-qui-ne-marche-pas.html

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique