Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 00:53

images

L’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) publie la part des étrangers dans les «multimises en cause pour crimes et délits», c’est à dire ces multi-récidivistes que les juges, furieux qu’on les dérange pendant qu’ils condamnent des sales Français de souche, remettent en liberté aussi vite que les policiers les arrêtent.

Cinq infractions ou plus

Cette étude scientifique, qui puise dans le fichier des antécédents judiciaires (STIC) du ministère de l’Intérieur, passe au crible un large échantillon d’environ 1500 personnes mises en cause pour cinq infractions ou plus ayant eu lieu en 2009 et 2010 à Paris ou dans sa proche couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne).

Première révélation : 53,4% des infractions et délits sont commis par des mineurs.

Secondo : un tiers des multirécidivistes sont des étrangers. Et encore, met en garde le rapport, ces chiffres pourraient être bien pires si on les rapportait à ce que représente dans la population globale du Grand Paris chaque communauté, Français, d’un côté, forcément les plus nombreux, et étrangers, de l’autre. Car là, les écarts seraient bien plus importants. Plus grave encore, l’étude ne concerne pas les Français d’origine étrangère, qui alourdiraient encore le total.

 

«Les étrangers multimis en cause présentent une part d’atteintes aux biens supérieure à celle des Français (76,4%, à comparer à 58,6%)», relève l’auteur, Étienne Perron-Bailly, chargé d’études à l’ONDRP.

Par nationalité, les roumains (les Roms) représentent plus de la moitié des délinquants avec 89,6% de mineurs, 37,7% de garçons et 51,9% de filles.

Suivent les étrangers du Maghreb, d’Afrique, et très très loin derrière, de Chine. Les autres nationalités sont marginales.

Mais si les filles roumaines représentent la majorité des délinquantes, «la quasi-totalité des multimis en cause du Maghreb sont des hommes (24,8% de mineurs et 73,3% de majeurs)» et «les multimis en cause d’Afrique hors Maghreb sont en grande partie des hommes, principalement majeurs (65,1%)».

 

Enfin, «les hommes mineurs d’Afrique hors Maghreb sont assez souvent mis en cause pour atteintes volontaires à l’intégrité physique», une vraie chance dont on se demande pourquoi les pays d’Afrique ont accepté de se priver.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/06/27/01016-20130627ARTFIG00609-delinquance-une-etude-revele-la-part-des-etrangers.php

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers