Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 02:06

À l’occasion des 1150 ans de l’arrivée des saints Cyrille et Méthode en Grande Moravie (actuelles Slovaquie et République tchèque), la Slovaquie avait décidé de lancer, en mai 2013, une pièce commémorative de 2 € représentant les deux apôtres des Slaves. La Commission européenne et certains États membres ont demandé à la Slovaquie de supprimer l’auréole des saints patrons de l’Europe sur une pièce commémorative.

«Il s’agit là d’un manque de respect de la tradition chrétienne européenne», (P. Jozef Kovaczik, porte-parole de l’épiscopat slovaque)

Le concours, lancé en mai 2012 par la Banque centrale slovaque (NBS), avait été remporté par le graveur Miroslav Hric. La NBS notait que le projet retenu était celui qui «se réfère à tous les aspects de l’histoire qui a amené les frères Cyrille et Méthode depuis Thessalonique», rappelant la contribution de la foi chrétienne à la construction du pays. Sauf que certains États membres, ainsi que la Commission européenne, ont demandé à la Slovaquie le retrait de certains détails qui figuraient sur le projet initial.

Une possibilité reconnue par un règlement européen, notamment dans les cas où un État estime que le «projet de dessin est susceptible d’engendrer des réactions défavorables parmi ses citoyens». En cause, notamment, les auréoles que portaient les deux saints et les croix qui ornaient leurs vêtements. […]

Une décision qui a provoqué un certain émoi dans un pays profondément catholique : malgré les années de communisme, 62 % des Slovaques se disent toujours catholiques.

La Croix 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie