Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 00:47

par 

Sans surprise le nouveau code de déontologie de la police nationale réaffirme de manière encore plus formelle le fameux « devoir de réserve«  des policiers et gendarmes notamment sur les réseaux sociaux.

Outre l’évidence pour ces agents de la force publique de ne pas avoir à divulguer d’éléments sur les enquêtes en cours et les failles de potentiel opérationnel de leurs unités, ni tenir « es qualité » des propos contraires à la législation (seules justifications réelles de ce devoir), la première préoccupation du gouvernement, et du Ministère de l’Intérieur, hier comme aujourd’hui, est d’interdire les critiques de sa politique en matière de sécurité publique et de manière collatérale en matière de stratégie et d’application pénale.

Rien ne change et pourtant la position officielle du PS, lorsqu’il était dans l’opposition (donc que les critiques internes policières servaient sa cause…) avait un regard bien plus tolérant à ce sujet.

Pour preuve, cette interview sur le sujet de Jean Jacques Urvoas, alors secrétaire national pour les questions de sécurité au PS, fin 2010, dans la vidéo publiée dans le premier commentaire (à 8mn45 exactement).

Mais cela, c’était avant… le « changement« …

Source vidéo : FPCproduction
Source photo : Le Figaro

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société