Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 00:47

s'informer

Mardi 8 avril, Manuel Valls prononce son discours de politique générale devant l’Assemblée nationale.  Il déclare «l’aménagement des rythmes scolaires est une bonne réforme » et annonce que « le cadre réglementaire sera assoupli après les concertations nécessaires ».

 Le soir même, le service de presse du ministère de l’Education invite les journalistes et explique : «il n’y aura ni report, ni retrait, ni libre choix, toutes les communes passeront aux nouveaux rythmes à la rentrée, le décret sur la nouvelle semaine scolaire n’est pas modifié. Simplement, on va étudier au cas par cas, au niveau du terrain, les communes ayant des difficultés. ».

Mercredi 9 avril, Benoît Hamon, à la Sorbonne, confirme: la réforme sera appliquée et sera mise en œuvre en 2014.«Nous n’allons pas remettre en cause une réforme où 4 000 communes ont déjà choisi en 2013 leur organisation et où 92% des villes ont déjà présenté leur organisation pour septembre. Reste 8% de communes qui rencontrent objectivement des difficultés de mise en œuvre et certaines où des maires font de la résistance pour des raisons politiques», mais la réforme sera assouplie et pourra être « complétée d’expérimentations utiles et intéressantes. (…) Je suis ouvert à des formules qui n’ont pas été retenues, on pense à nos communes de montagne (1) ».

Mais parents, enseignants et élus qui se sont mobilisés contre la réforme ne se contenteront pas d’un «assouplissement». Christian Schoettl, maire de Janvry (Essonne) prévient « Nous nous attendons à une nouvelle vague de délibérations en conseil municipal contre la réforme, après les 2 500 que nous avons déjà enregistrées »,

 (1) Des communes, autour de Grenoble, proposent d’emmener les élèves skier tout le mercredi, ce qui les empêcheraient de respecter les cinq matinées d’école prévues.

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Education