Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 02:58

Pour Jean-Philippe (dit Harlem) Désir, le principe de la manifestation est antidémocratique et antirépublicain.

Opération diabolisation. « En menaçant d’en appeler à la rue contre l’exécutif et les réformes de la majorité, le secrétaire général de l’UMP sort des limites du débat démocratique et républicain » dénonce dans un communiqué ce lundi Jean-Philippe Désir, le Premier secrétaire du Parti socialiste. Aux Nouvelles de France, on ne savait pas que manifester, c’était être contre la démocratie et la République. À ce compte-là, il va falloir interdire et dissoudre (d’urgence) la CGT, SUD, Act Up-Paris, le NPA et Cie… et plus vite que ça !

Celui qui se fait appeler Harlem pour faire plus « diversité » reprend, sans même s’en rendre compte, l’expression maurrassienne « pays réel » utilisée dimanche par Jean-François Copé, affirmant que « le pays réel, que Monsieur Copé prétend opposer au gouvernement de la France, a voté démocratiquement pour un changement de politique » le 6 mai et le 17 juin. Quelle mauvaise foi : le pays réel n’a pas voté pour le TSCG, pas plus qu’il ne s’est prononcé sur le vote des étrangers ou en faveur du « mariage » homosexuel.

S’en suit un délire perso sur « la soif de revanche de la droite » qui « ne connaît aucune limite » et qu’il assimile à « une surenchère dangereuse, irresponsable et indigne d’un républicain »

Pour l’ancien Président de SOS Racisme condamné pour recel d’abus de biens sociaux en 1998 et amnistié parFrançois Mitterrand six ans plus tôt alors qu’il devait 80 000 francs d’amendes de stationnement au Trésor public (1), « M. Copé avait déjà annoncé qu’il n’appliquerait pas la loi républicaine, notamment sur le mariage pour tous. Il brandit maintenant la menace de la rue contre la politique choisie par les Français. Distancé dans le congrès UMP, il formule des propositions de plus en plus radicales, directement inspirées de l’agressivité politique de l’extrême droite ». Brr, encore et toujours l’extrême droaaaaaaaate !

Si Désir continue comme ça, on va finir par croire qu’il roule pour Copé…

*Éric Martin est rédacteur en chef des Nouvelles de France

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique