Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 15:14

chained-muslim-women

Le site internet du quotidien Pakistan today rapporte que la 192e réunion du Conseil de l’idéologie islamique (CII) a conclut sa réunion par la déclaration suivante :

« les femmes sont non-islamiques et leur existence contredit la Sharia et la volonté d’Allah. »

Le président du CII, Maulana Muhammad Khan Shirani, a clôturé la réunion en déclarant que l’existence des femmes défie les lois de la nature, et que pour protéger l’islam et la sharia, les femmes devraient être forcées à arrêter d’exister dès que possible. L’annonce intervient quelques jours après qu’il a été décidé lors de la 191e réunion que les lois qui fixent un âge minimum pour le mariage sont non-islamiques.

Après avoir déclaré les femmes non islamiques, Shirani a expliqué qu’il existe en fait deux sortes de femmes : haraam et makrooh.

“Nous pouvons diviser les femmes en deux catégories: celles qui sont haraam et celles qui sont makrooh. La différence entre haraam et makrooh est que les premières sont catégoriquement interdites, et que les makrooh sont vraiment, vraiment, dégoûtantes,” a précisé Shirani.

Des responsables du CII ont par ailleurs déclaré au quotidien pakistanais Khabaristan Today que les membres du conseil ont délibéré en référence à plusieurs sources historiques concernant les femmes, et sont arrivés à la conclusion que chaque femme est une source de fitna (discorde) et un perpétuel ennemi de l’islam. Ils ont également décidé qu’en les obligeant à être des subordonnées, proche du statut d’esclave, les momineen (fidèles et honnêtes) et les mujahideen peuvent s’assurer que l’islam continue à être la religion de paix de prospérité et d’égalité entre les sexes.

En réponse à une question, un des responsables expliqua que les standards internationaux d’égalité entre les genres ne doivent pas être utilisés s’ils contredisent l’islam ou la constitution du Pakistan qui a incorporé l’islam et a donné la souveraineté à Allah. “Nous ne croyons pas aux idéaux de l’occident, et l’on ne devrait prêter aucune attention à tout ce qui contredit l’islam. De toutes façons, en donnant aux femmes le statut élevé de makrooh, c’est nous, les Musulmans, qui avons préparé la voie pour le vrai féminisme conforme à la Sharia,”  a dit l’un des responsables du conseil.

Le conseil a également recommandé au gouvernement pakistanais que pour protéger l’islam, le droit de respirer devrait être retiré aux femmes.

“Qu’une femme soit autorisée à respirer ou pas doit être décidé par son mari ou son gardien, et aucune femme, sous aucun prétexte et en aucune circonstance, ne devrait être autorisée à décider si elle peut respirer ou non,” a ajouté Shirani.

Je dois dire être plutôt satisfait que cette information me parvienne un 3 avril, et qu’elle vienne d’un quotidien pakistanais respectable. Il y a deux jours, je n’aurai pas pu la publier.

Le conseil idéologique de l’islam, اسلامی نظریاتی کونسل du Pakistan, est une institution prévue dans la constitution qui conseille le législateur sur la compatibilité des lois avec l’islam, c’est à dire le coran et la sunna.

Rapporter cette information aidera, je l’espère, des Musulmans à se détourner de l’islam.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions