Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 01:30

POUR LES CAMBRIOLAGES LA COURBE EST INVERSEE…ELLE GRIMPE ! 

« Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir » !

Même notre ministre de l’Intérieur est obligé de le reconnaître :

** « Si les vols et les cambriolages sont en constante augmentation (+6,4%) les responsables sont les bandes organisées qui nous arrivent de l’Est de l’Europe et des Balkans. »

Il est bien forcé d’admettre que la délinquance est liée étroitement avec l’immigration et que le premier problème de l'insécurité est donc sa politique d'immigration massive légale et illégale accélérée par les accords de Schengen :

*Cambriolages, vols = immigration de l’Est européen.

*Drogue, assassinats = immigration Maghrébines.

Et ce n’est pas le laxisme politique et judiciaire de notre gouvernement envers les délinquants qui y mettra un terme.

La police et la gendarmerie sont désabusées et démobilisées et le font savoir à la Nation.

Le général SOUBELET, n°3 de la gendarmerie nationale, invité par une commission parlementaire à l’Assemblée Nationale, n’a pas hésité à faire part de l’impuissance de ses services face à l’insécurité grandissante dans notre pays et de la lourdeur des procédures mises en place par le ministère de la justice.

Une lourdeur et une clémence angélique pour les violeurs, les tueurs et les voleurs et un mépris pour les victimes.

Selon son audition, et uniquement pour novembre 2013 dans le département des Bouches-du-Rhône, 65% des cambrioleurs arrêtés par la gendarmerie ont été aussitôt relâchés par la justice et ont récidivés immédiatement, convaincus de leur impunité.

Les voleurs de moins de 300 euros ne sont même plus appréhendés : le vieil adage

« qui vol un œuf vole un bœuf » n’est plus français.

Le général ajoute : « Evidemment l’insécurité et le sentiment d’insécurité ne cesseront d’augmenter tant que la réponse collective à la délinquance ne sera pas adaptée. Les auteurs d’atteintes aux biens (cambriolages, vols, etc. les plus importants numériquement) bénéficient d’un traitement pénal qui leur permet de poursuivre leur activité. Il existe une réelle insécurité dans notre pays ».

Les instructions dans certains départements sont de relâcher les mineurs étrangers sous le prétexte d’un manque de traducteurs.

Ainsi les Roms, Maghrébins, Africains, etc., qui sont appréhendés sans papier d’identité, se prétendent mineurs, parlent dans une langue ou un patois clanique ou villageois, et ressortent libres de la gendarmerie.

La gendarmerie le sait bien : il y a trois millions de délinquants bien armés dans les banlieues des grandes villes.

Le nombre de gendarmes mis en cause par les services a augmenté de 4% en 2013 alors que le nombre de délinquants mis sous écrou a diminué de 33%.

On peut comprendre que les gendarmes n’aient plus le moral, d’où une vague de suicides que les ministères concernés trouvent « normale ».

Pour décembre 2013, on a dénombré 6 suicides dans la gendarmerie.

Le 1er décembre, le major, commandant la brigade de Crepy en Valois (60), s’est donné la mort à son domicile avec son arme de service.

• Le 5 décembre, le major, commandant la brigade de proximité de Pontvallain (72) s’est donné la mort dans son bureau, avec son arme de service.

• Le 20 décembre, le corps de Patrice Rzepczyk, gendarme à Colombey-les-deux-Eglises (52) a été retrouvé dans un bois à quelques kilomètres de son unité. Il avait mis fin à ses jours avec son arme de service.

• Le 27 décembre, l’adjudant de l’escadron 24/2 de Bayonne s’est isolé dans une voiture pour mettre fin à ses jours avec son arme de service.

• Le 30 décembre, un gendarme s’est suicidé avec son pistolet Sig-Sauer 9 mm vers 2h30, de retour de patrouille, en bas de son logement à la caserne de L’Ile-Rousse (Corse).

• Le 31 décembre, l’association nous apprend le suicide par pendaison de l’adjudant Augustin Ochando, du peloton d’autoroute de Montereau (77).

Par pudeur je n’ai pas relevé le nombre de suicides dans la police nationale.

Ces disparitions, qui sont estimées normales, indiquent un profond malaise et seuls nos ministres de l’Intérieur et de la Justice n’entendent pas le bruit assourdissant de ces détonations.

Il est vrai également qu’il « n’est plus sourd que celui qui ne veut pas entendre » !

 

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers