Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 02:18

 

Parce qu’ils n’ont pas la mémoire courte et qu’ils se souviennent qu’à la fin de la guerre, entre 1945 et 1946, la Russie de Staline a assassiné des dizaines de milliers de leurs parents et grands-parents.

En effet, avant-guerre des milliers d’Ukrainiens, de Caucasiens, de Cosaques, de Baltes, etc. avaient immigrés vers la Pologne et l’Allemagne pour y trouver des conditions de vie moins pénibles, du travail et surtout pour échapper au bolchevisme.
Lors de l’invasion de l’URSS, fin 1941, la Wehrmacht, déportait plusieurs dizaines de milliers d’Ukrainiens, y compris femmes et enfants, vers les usines allemandes pour servir de main d’œuvre et en incorporait un grand nombre qui souhaitait se battre contre le communisme, notamment dans l’armée du général Vlassov.
Lors des accords de Yalta en 1945, la Grande Bretagne et les Etats-Unis ont accepté les exigences de Staline et ont renvoyé en URSS, de gré et surtout de force, près de trois millions de ces Russes qui étaient considérés comme prisonniers de guerre.
Des dizaines de milliers furent abattus dès avoir posé le pied sur le sol russe et des centaines de milliers dirigés vers les goulags eurent une mort plus lente et plus atroce. Des centaines d’autres se suicidèrent pour ne pas subir le même sort.
**Ignoré totalement lors des accords de Yalta, De Gaulle fût reçu, sur sa demande, à Moscou par Staline le 29 juin 1945 (Archives du Foreign Office)
Il a accepté, tout comme les anglais et les américains, les ordres de Staline et du Parti Communiste Français (Maurice Thorez était alors vice-président du Conseil) et a livré aux soviets 102.481 russes détenus comme prisonniers de guerre dans le camp de Beauregard dont :
**15.000 avaient été capturés par la 1ère armée française.
**20.456 avaient déserté spontanément et près de 8000 avait rejoint les FFL et participé aux combats de la libération.
De Gaulle, alors président du gouvernement, s’est fait ainsi le complice de ce crime contre l’humanité.
Les Ukrainiens sont moins rancuniers contre cette Union Européenne dont tous les membres, à l’exception du Liechtenstein, les ont envoyés de force vers une mort programmée.
Pour autant ont-ils raison d’oublier et, surtout, font-ils le bon choix ?

 

article de l'un de nos lecteurs M.G.

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International