Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 02:11
 
© Photo : EPA

La nouvelle sur une puissante explosion à Prague a été aussitôt apprise à Moscou et a provoqué de nombreuses interrogations.La Voix de la Russiea demandé d'y répondre au traducteur connu de la littérature russe Milan Dvořák :

Milan Dvořák : Un objet suspect a été récemment trouvé non loin du lieu de l'explosion d'aujourd'hui. Mais il n'a pas éveillé des soupçons : un explosif n'y a pas été découvert. Maintenant les autorités n'exposent pas la version de l'attentat terroriste qui est la première à venir à l'esprit. Il s'agit apparamment d'une explosion du gaz. Celle-ci a eu lieu tout juste dans le centre de Prague, là où sont situés le Théâtre national et le siège de l'Académie des sciences qui a été endommagé. Pour ce qui est des victimes, une quarantaine de personnes ont été hospitalisées dans deux hôpitaux de Prague. Quatre d'entre eux sont dans un état grave, il y a des fractures. Mais personne n'est dans un état critique et, comme annoncé, il n'y a pas de menaces de mort. Il est vrai que le déblayage des ruines vient de commencer. Des suppositions ont été exprimées que des gens pouvaient se trouver sous les décombres.

La police a cerné le terrain et cette zone s'étend constamment. Au début, le périmètre policier ne concernait que ces deux bâtiments. Maintenant deux quais sont bloqués et les zones riveraines aussi. Un pont est fermé et la zone d'encerclement ne cesse de s'élargir. Les craintes existent qu'une autre explosion peut survenir. Mais cela uniquement si la version du gaz de ville est confirmée.

Diaporama : République tchèque : une explosion au centre de Prague

La Voix de la Russie : Peut-être les autorités ne veulent pas inquiéter les gens quelques jours seulement après la tragédie de Boston …

Milan Dvořák : Je tiens à répéter qu'un objet suspect a été découvert récemment non loin du lieu de l'explosiion. Bien que cela ait été une fausse alerte, presque tous à Prague ont eu l'idée que c'était un attentat terroriste.

LVdlR : Est-ce le premier incident de ce genre en République tchèque et plus particulièrement à Prague ?

Milan Dvořák : Des explosions ont eu lieu à Prague au début des années 1990. Elles ont fait des blessés, sans faire de tués. A l'époque, il a été, en effet, établi qu'il s'agissait d'un attentat terroriste. Mais le criminel qui avait posé une bombe sur la place historique de Prague, celle de la Vieille-Ville, n'a pas été retrouvé. Parmi les blessés il y avait un citoyen étranger. Beaucoup d'années se sont écoulées, cela a été oublié. A cet égard, Prague paraît à beaucoup, touchons du bois, une ville à l'abri de menaces.

LVdlR : De nos jours, on ne peut plus se sentir à l'abri de menaces nulle part.

Milan Dvořák : Sans aucun doute. Mais il y a quand même des pays et des villes plus attrayants pour les terroristes. Les habitants de grandes villes de l'Amérique et de la Russie ont plus de raisons de redouter des attentats terroristes que les Pragois. Au moins, c'était vrai jusqu'à aujourd'hui.

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société