Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 02:08

une-messe-en-plein-air.jpgMercantour : Polémique et PV pour une messe en plein air

Les zélés gardes du parc national du Mercantour, en verbalisant une association qui avait organisé une messe sans autorisation dans le parc, ont provoqué l’incompréhension des fidèles et déclenché le courroux de plusieurs élus dont le maire de Nice, Christian Estrosi.

Depuis une quinzaine d’années, l’association Aléa, basée à Saint-Dalmas-le-Selvage (Alpes-Maritimes), célèbre à la lisière du parc une messe souvenir pour les défunts. Mais cette année, l’association et le curé qui menait l’office ont été… verbalisés, ont indiqué aujourd’hui des sources concordantes.

Début juillet, les gardes du parc ont ainsi dressé un PV de 1.500 euros au président de cette association pour avoir organisé, sans autorisation, cette messe sur le plateau de Sestrières, sur la commune de Saint-Dalmas-le-Selvage. De surcroît, le lendemain, les gardes croisent sur la place du village le maire de cette commune, Jean-Pierre Issautier. Le ton monte et les gardes portent plainte à la gendarmerie pour menaces ! […]

Dans un communiqué, le maire de Nice, Christian Estrosi, s’indigne de cet «affront» fait à l’élu et apporte son soutien à Jean-Pierre Issautier. […] «Les restrictions imposées pour ces célébrations religieuses et traditionnelles me heurtent, poursuit-il, et vont à l’encontre des principes que je défends pour la vie dans nos villages».

Le Figaro 


Toulouse : 2000 personnes prient tous les vendredis Place Edouard Bouillère (Vidéo)

 

Toulouse, en Haute-Garonne, avec plus de 440 000 habitants, est la quatrième commune la plus peuplée de France, la ville, réputée entre autre pour son activité estudiantine abrite le quartier Basso-Cambo, à Bellefontaine, un quartier du sud-ouest de Toulouse, dont la population comporte une très forte proportion d’immigrés Musulmans.

Depuis juin 2005, la mairie de Toulouse a fourni aux Musulmans des préfabriqués Algeco et un grand chapiteau qui leur servent de Mosquée, sous l’égide de leur imam Mamadou Daffé.
Depuis la date de l’installation effective de ces préfabriqués sur le parking de Basso-Cambo, les musulmans réquisitionnent illégalement une partie supplémentaire de ce parking pour y prier en plein air, chaque vendredi. Ils ont même installé des barrières tout autour de cette zone afin d’en interdire l’entrée aux non-musulmans, barrières qui coupent une allée du parking de l’hypermarché Géant Discount, et empêchent donc la circulation des véhicules. La mairie de Toulouse, gérée à l’époque par le maire UMP Jean-luc Moudenc (jusqu’en 2008) n’est à aucun moment intervenue pour faire cesser cette occupation illicite du domaine public et ce trouble à l’ordre public, qui se répètent semaine après semaine.

Prières de rue devant la Mosquée de Basso-Cambo à Toulouse

La Mosquée du Mirail a été installée sur cette place publique avec l’assentiment et la contribution de la municipalité PS.




Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions