Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 01:53

eglise.jpg

Durant le voyage qu’il effectue en Corée du Sud, le pape François aurait été vu et entendu glorifier des martyrs de la foi, les vrais, ceux qui morflent mais ne font de mal à personne, qui seraient tout de même au nombre de 124 en Corée. Certains l’auraient écouté parler de la pauvreté mais d’une manière légèrement plus spirituelle que d’habitude et moins « ONGiste », la décrivant comme étant aussi une imitation du Christ et non seulement comme une misère justifiant d’aller squatter chez le voisin.

En fait, un discret changement est en train de s’opérer dans le discours de l’Église, dans ce qu’il est convenu d’appeler la « communication ». Un glissement allant du sempiternel humanisme moderne et rose bonbon adopté dans les années soixante vers une attitude un peu plus traditionnelle de critique du monde.

Ce fut l’essor des « manifs pour tous » et « printemps » dans différents pays catholiques d’Europe. Ce sont les évêques chaldéens ou français qui commencent à s’énerver de voir à quel point personne n’en a rien à carrer du nettoyage religieux en cours en Irak où les chrétiens tiennent le rôle de la poussière, les musulmans celui du balai et la France celui de la poubelle (pour le camion de ramassage, on ne sait pas encore). Ensuite, c’est le pape lui-même qui appelle à une action armée contre le califat. Ce même pape qui a remis au goût du jour l’idée de damnation, de démon et d’enfer, auxquels sont promis les mafieux, par exemple (et probablement le califat, du reste, entre autres pour les mêmes raisons).

Certes, tout cela est timide, reste souvent surchargé de droits de l’homme et de liberté-dignité-solidarité-humaine, comme une main de fer dans un duvet recouvert de mousse, mais tout de même cela commence à prendre forme.

Tous connaissent la phrase amusante de Staline : « Le pape ? Combien de divisions ? » C’est aussi ce que doit dire le calife de l’Irak en riant encore plus fort lorsqu’il contemple ses esclaves chrétiennes toutes fraîches. Pour l’instant, il a raison de rigoler, mais qui sait…

Car l’Église, c’est un État du Vatican, minuscule certes, mais souverain, une immense richesse foncière et une respectable fortune pécuniaire. C’est l’expérience de la survie et de la conquête des âmes remontant aux premiers empereurs romains : une organisation nombreuse, hiérarchisée et plus ou moins centralisée d’hommes de foi. C’est aussi une richesse philosophique, littéraire, artistique, scientifique et, bien sûr, spirituelle incommensurable, un corps de doctrine incroyablement élaboré avec toute l’influence que cela donne, tant sur les masses que sur les élites.

Pour ceux qui croient, c’est même une alliance indéfectible avec Dieu en personne.

Alors peut-être qu’un jour prochain, tout comme la Chine en son temps avec qui elle partage le chiffre de 1,3 milliard de personnes, l’Église se réveillera. Alors, le monde tremblera

source Boulevard Voltaire

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions