Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 00:04
ITALY-IMMIGRATION-AFRICA

La Weltwoche, No 37, 11 septembre 2014,  souligne “L’Italie tue avec bonté”, un article de Nicholas Farrell dans The Spectator à propos de la politique de la gauche italienne, consistant à décriminaliser l’immigration illégale.

La décision arriva dans un moment de panique, il y a bientôt un an, lorsque 366 migrants se sont noyés suite à l’incendie de leur bateau, à un jet de pierre des rives de Lampedusa. Dans l’épave, une mère qui venait d’accoucher tenait encore son enfant dans ses bras.

 

Pourtant, malgré cette décision, certains, comme l’écrivain italien Aldo Busi, constatent avec cynisme que les poissons sont bien nourris dans la Méditerranée. L’exode prenant des proportions bibliques, plus de 100’000 migrants - plus du double par rapport à 2011 - sont arrivés en Italie cette année, dont les deux tiers ont été amenés sur la terre ferme par la Marine italienne.

On estime que 2014 verra, en tout, plus de 200’000 migrants, alors que seuls 10’000 ont été rapatriés par les autorités italiennes. Autrefois seulement en provenance d’Afrique sub-saharienne, les bateaux viennent désormais de la corne de l’Afrique, de Syrie, de Palestine, d’Afghanistan, du Bangladesh et d’Iraq.

Pour une telle armada, on aurait déjà compté 1600 morts, seulement depuis juin, ce qui représente certainement que la partie émergée de l’iceberg. Une traversée coûtant entre 1’000 et 2’000 €, il n’y a pas que la noyade qui cause les décès. Dans la salle des machines, il se produit souvent des asphyxies au monoxyde de carbone et des bagarres, parfois au couteau, provoquent la morts d’individus sur le pont.

 

Pour l’Etat, les coûts s’élèvent à 43€ par jour pour un naufragé, soit près de 4.3 millions d’euros pour les seuls 100’000 arrivants de cette année. Pendant la demande d’asile, travailler leur est illégal, mais la tactique consiste ensuite à refuser de décliner son identité ou à disparaitre - comme ce fut le cas de la quasi-totalité des cent occupants d’un hôtel trois étoiles avec piscine en Sardaigne - , afin d’atteindre un pays socialement plus généreux, tel que l’Allemagne ou l’Angleterre. Entre l’Italie et la France (autre destination privilégiée), grâce aux accords de Schengen, aucun contrôle n’est effectué.

 

Il y a quelques années, pris de sympathie, Farrell avait encore trouvé bon d’aider un immigré, un choix personnel qui donna un résultat admirable, mais c’était autrefois, lorsque les proportions étaient encore humaines et que Kadhafi empêchait les bateaux de partir de ses côtes.

Depuis l’élimination du Colonel, cette collaboration est partie en fumée. Cela ne pose pas de problème quand on est l’Espagne, la Grèce ou Malte et qu’on utilise la force pour garder les migrants loin des côtes, mais depuis qu’il y a “Mare nostrum”, faibles sont les chances que Lampedusa retrouve un aspect idyllique.

 

Thomas Mazzone, le 24 septembre 2014

http://www.lesobservateurs.ch/2014/09/24/generosite-fait-degats/

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration