Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 02:00

Fatima_sur_le_voile

Au début de la semaine, Fatima Houda-Pépin affirmait que ce sont les intégristes musulmans qui ont instrumentalisé le voile comme un symbole religieux. Suite à cette déclaration, Richard Martineau a écrit qu’il ne comprenait pas sa position sur la Charte de la laïcité. 

S'il y a une chose que l’on ne peut reprocher à Mme Houda-Pépin, c’est de manquer de cohérence dans le combat qu’elle mène contre la charia depuis la fin des années 1980. Pour comprendre sa position actuelle, il faut rappeler deux faits : elle est liée par la discipline de son parti, et elle est musulmane. Fatima a toujours dit 'non' à l'islam politique, à ce projet promu par les intrégristes et qui consiste à implanter la loi islamique, petit à petit.

Quote

Pour elle, le voile n’est pas un symbole religieux, c'est un petit tissu de charia

Oh, et aux partisans de la Charte qui lui reprochent de demeurer au sein du Parti libéral, je réponds : pensez-y deux minutes, si ce Parti venait à prendre le pouvoir, vous serez certainement rassurés de la savoir active au sein du gouvernement, ne serait-ce que pour freiner les élans certifiés-halal d'un dhimmi pro-tchador comme Philippe Couillard. 

Fatima_maroc

Née au Maroc en 1951, de père marocain et de mère algérienne, cadette d'une famille de quatre enfants, elle a immigré au Québec en 1976.Quote

Son père décéda alors qu'elle était toute petite; sa mère prit la direction d'un commerce. «Elle fut mon modèle.» [La Presse, Nouvelles générales, dimanche 12 avril 1992, p. B3.]
Elle fit des études bilingues (français et arabe) à l'école publique à Casablanca; et étudia l'islam à l'école coranique.

Elle avait 24 ans lorsqu'elle arriva au Québec, munie d'une bourse d'études, et accompagnée d'un Québécois rencontré au Maroc.
Ici, elle obtint un baccalauréat en science politique à l'université Laval, une maîtrise en sciences de l'information à l'université McGill, une maîtrise en relations internationales à l'université d'Ottawa et un doctorat en relations internationales à l'université de Montréal.

Fatima_centre

Basé à Montréal, ce Centre comptait 260 membres en 1992, et disposait alors d'un budget annuel d'environ 120 000$, provenant surtout de fonds gouvernementaux. «Initialement, on faisait des activités de sensibilisation pour combler un besoin d'information sur le Maghreb et les Maghrébins.» ["Les barons ethniques", Richard Hétu & Suzanne Colpron, La Presse, samedi 6 mars 1993, p. A6]

En tant que présidente de ce Centre, Fatima reçut la visite de nombreuses femmes québécoises qui souhaitaient épouser des hommes musulmans, et de nombreuses musulmanes vivant à Montréal qui se plaignaient de vivre sous la charia plutôt que sous les lois québécoises. C'est ainsi qu'elle commença à militer contre les avancées de la charia au Québec. Depuis lors, elle a pris position chaque fois que l'intégrisme islamique s'est pointé la barbe.

On l'a entendue à plusieurs occasions : après la fatwa de l'ayatollah Khomeini contre Salman Rushdie en 1989 ; lors de l'émergence électorale du Front islamique du salut en Algérie en 1990 ; pendant la Première guerre du Golfe ; quand on a appris que l'École musulmane de Montréal imposait le hijab à des enseignantes non-musulmanes ; et lorsque Québec a commissioné une recherche sur un Conseil de la charia établi à Montréal en 1994.

En 2005, Fatima a réussi l'exploit de rallier tous les députés de l'Assemblée nationale du Québec en faveur d'une motion contre l'instauration de tribunaux régis par la charia.

FATIMA_ANTI_CHARIA


Depuis le début des années 1990, Fatima combat courageusement des organisations islamistes telles que le Conseil musulman de Montréal qui tentent de profiter des protections offertes aux minorités par le Canada et le Québec pour faire avancer la charia et promouvoir le symbole par excellence de l'islamisme: le voile.

Merci, Fatima!

Quote

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration