Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 00:00

En mai 2013 dans une mosquée de Montréal, l'imam Ahmed Kandil a soutenu que les musulmans qui prônent la laïcité et rejettent la charia sont des apostats. Par conséquent, ils mériteraient la peine de mort (pour les hommes) ou la prison à vie (pour les femmes). 

 

Cet imam a aussi enseigné à la même mosquée que l'épouse musulmane doit obéir à son mari et est obligée d'avoir des relations sexuelles avec lui sur demande. Cet enseignement revient à cautionner le viol marital, un délit pénal au Canada.  

Ahmed_kandil_photos

 

Ahmed Kandil a livré ces sermons à la mosquée al-Rawdah, à Montréal — une mosquée appartenant à la Muslim Association of Canada (MAC) des Frères musulmans.

Capture d’écran 2014-08-16 à 18.22.57

L'imam Kandil officie également à la mosquée Al-Jisr de Pierrefonds, inscrite au Registre des entreprises du Québec sous le nom "Regroupement des Marocains au Canada".

Al_jisr__

La mosquée al-Jisr est enregistrée sous le même numéro que l'École al-Hidayah, une madrassa présidée par l'égyptien Owis El-Nagar, et située au 241 Avenue Anselme-Lavigne, Pierrefonds.

Nagar_hidayah_pierrefonds

À droite : Owis El-Nagar, diplômé en charia de l'université al-Azhar, président de l'École al-Hidayah, et président du nouveau Conseil des imams du Québec. À gauche: Lysane Blanchette-Lamothe, députée fédérale (NPD) de Pierrefonds, qui est en voie de transformer sa circonscription en ghetto de la Confrérie.

 

Ndp_nagar_pierrefonds

À droite, on aperçoit Owis El-Nagar à l'École Le Savoir, située à Pierrefonds, et fondée par le Frère musulman Samer Mazjoub (à gauche, avec la députée de Pierrefonds Lysane Blanchette-Lamothe). L'autre personnage encerclé dans l'image de droite est Saïd Youssef Fawaz, représentant au Canada de la Ligue islamique mondiale et président du comité de Fatwa du nouveau Conseil des imams du Québec, présidé par El-Nagar, et dont l'imam Ahmed Kandil est l'un des administrateurs.

Lysanne Blanchette-Lamothe n'est pas la seule parlementaire fédérale à frayer avec les Frères musulmans au discours rétrograde. Stéphane Dion a participé à un évènement du Forum musulman canadien dirigé par le Frère musulman Samer Majzoub à la mosquée Al-Rawdah:

Dion_rawdah

Stéphane Dion avec Bilal Hamideh à la mosquée al-Rawdah des Frères musulmans (avril 2011,source). Hamideh est membre du conseil d'administration du Forum musulman canadien, une division des Frères musulmans co-financée par la Ligue islamique mondiale, et présidée par Samer Majzoub, fondateur de l'École Le Savoir.

L'imam Ahmed Kandil figure parmi les administrateurs du Conseil des imams du Québec, avec Amer Hussein, lequel affiche ouvertement son appartenance à la Confrérie des Frères musulmans (dont la mission est la promotion de la charia et la réactualisation du Califat).

 

Ahmed Kandil_ciq

Alors que Ahmed Kandil cautionne le viol marital, Amer Hussein invite les époux à battre leur femme comme une manière halal de les éduquer.

Battre_sa_femme_amer_hussein

Amer Hussein est un super-imam: imam de deux grandes mosquées (al-Rawdah et le Centre islamique de Verdun), il est aussi l'un des administrateurs du Conseil des imams du Québec.

 

Ahmed Kandil et Amer Hussein relèvent de la Confrérie des Frères musulmans, une organisation transnationale promouvant un islam totalitaire centré sur l'application de la charia. Kandil et Hussein tiennent un discours rétrograde dans les nombreuses mosquées de la Confrérie au Québec. Or, des politiciens continuent de fréquenter les représentants de la Confrérie, pour des votes. Nos élus devraient s'éloigner de cette organisation, auxquels ils accordent une légitimité par leur simple présence. Les Frères musulmans font de la politique sous couvert de religion : ils doivent être relégués aux marges de la société.

Il serait aussi urgent qu'Ottawa lance une enquête sur les activités de la Confrérie au Canada, à l'intar du gouvernement Cameron au Royaume-Uni, en vue d'évaleur la possibilité d'interdire cette organisation.

 

Lire aussi:

Québec : «Battre sa femme est une manière de l’éduquer» (cheikh Hussein Mohamed Amer)

Le Koweït finance une école des Frères musulmans à Pierrefonds 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions