Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 00:35

belgrade-bombardeeBelgrade 1992 après les bombardements de l’Otan (photo)

Il y a quinze ans, le 24 mars 1999, l’Otan débutait sa campagne de bombardements contre la Serbie.

Le but de cette mission était, selon ses instigateurs, de stopper le président serbe Slobodan Milosevic alors engagé dans une guerre contre les indépendantistes albanais du Kosovo, et accusé par la communauté internationale de nettoyage ethnique. Une opération de bombardements aussi violente qu’illégale aux yeux du droit international fut alors lancée par les États‑Unis et l’Otan : elle n’épargna ni civils ni militaires.

Des commémorations ont eu lieu lundi en Serbie. Le président Tomislav Nikolic et le Premier ministre Ivica Dacic ont tous les deux participé hier à des cérémonies d’hommage aux victimes de ces bombardements. Dans l’église Saint‑Marc de Belgrade, une messe a été célébrée pour les victimes et dans toutes les écoles serbes des cours d’Histoire ont été consacrés à l’agression de l’Otan envers la Serbie. Le peuple serbe se souvient de ses 2.500 morts et 12.500 blessés civils, et se rappelle aussi que le contexte autour de cette guerre n’est toujours pas apaisé.

La situation au Kosovo n’est pas complètement résolueL’indépendance du Kosovo, proclamée unilatéralement par la population albanaise de cette province, avait été assurée par l’opération de l’Otan. Cette opération, qui se voulait humanitaire, avait pour but de « libérer » une population du joug serbe. Dans les faits, elle a installé un régime mafieux composé d’anciens criminels de guerre se livrant à divers trafics (prostitution, trafic de drogue, trafic d’organes) avec la complicité des États-Unis. Les populations serbes du Kosovo quant à elles vivent encore persécutées sur les terres de leurs ancêtres.

En France aussi on commémorait les victimes de cette guerre. Lundi soir, au Centre culturel de Serbie, une soirée de commémoration des bombardements ainsi qu’une exposition de photos était consacrée à ce sujet. L’écrivain Nicolas Mirkovic – membre fondateur de l’ONG Solidarité Kosovo – était également présent pour présenter son livre Le martyre du Kosovo. Après son engagement aux côtés de l’Otan, en 1999, il est temps que la France tende de nouveau la main au peuple serbe.

Source : Novopress

et http://www.reduitnational.com/quinze-ans-apres-lagression-lotan-les-serbes-se-souviennent/

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International