Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 00:38

s'informer

Jacques Pélissard, président de l’Association des maires de France (AMF), s’est inquiété mercredi de la réduction des dotations de l’État aux collectivités locales et a sollicité à ce sujet une rencontre avec les nouveaux ministres concernés.
Il exprimait ses préoccupations face à une réduction de la dotation globale de fonctionnement qui, selon ses informations, serait « effroyable ».


Un pacte de confiance et de responsabilité avait été signé le 16 juillet 2013 entre le gouvernement et les associations d’élus (dont l’AMF). Il prévoyait, au nom de la participation des collectivités locales au « redressement des comptes publics », une réduction des concours financiers de l’État de 1,5 milliard d’euros en 2014 et de 1,5 milliard d’euros en 2015. La prolongation et l’aggravation de ces coupes jusqu’en 2017 aboutiraient à une perte cumulée de 24 milliards. Le bloc communal assumerait 56 % de cette baisse.


M. Pélissard souhaite aussi discuter de la réforme des rythmes scolaires, dont l’application, coûterait d’après lui entre 900 millions et 1 milliard d’euros par an.


Les chiffres des déficits publics publiés le 31 mars faisaient porter la responsabilité essentielle des mauvais résultats sur les collectivités locales, qualifiées dans certains organes de presse de « mauvais élèves ».
Sans les mentionner, un communiqué du ministre de l’Économie et des Finances soulignait que les deux autres secteurs inclus dans les critères du traité de Maastricht, les budgets de l’État et de la sécurité sociale, affichaient pour leur part des dépenses d’un « niveau inférieur aux objectifs ».

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie