Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 03:43

« Certains de ces jeunes sont inemployables. Arriver à l’heure, se soumettre aux contraintes d’un chantier ou respecter des consignes, ils en sont incapables.»

———————————————

A Reims, le chantier du Pont-de-Witry fait partie du programme de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) . L’un des objectif est de « permettre ou faciliter l’insertion de personnes éloignées de l’emploi ».

Par convention, les entreprises qui obtiennent des marchés liés à l’Anru sont tenues de recruter des demandeurs d’emploi issus des quartiers concernés.

« Le problème est que certains de ces jeunes sont inemployables. Ils n’ont jamais été habitués à travailler.

Arriver à l’heure, se soumettre aux contraintes d’un chantier ou respecter des consignes, ils en sont incapables. Ils viennent les premiers jours, puis on ne les voit plus. Les entreprises sont alors obligées de s’en séparer. Et c’est là que les ennuis commencent. »

Certains de ces jeunes n’acceptent pas d’être renvoyés, leur entourage également. Les renseignements recueillis par la police permettent d’affirmer que les incidents récemment déplorés ont été commis en représailles.

Menaces, insultes, vols… La situation devenait intenable. Un climat d’insécurité était entretenu par les intrusions répétées d’éléments indésirables. Les uns viennent proférer des menaces de mort, d’autres (parfois les mêmes) jouent la carte de la provocation en allant traîner sur les chantiers.

« Ils tapent l’incruste, se collent au plus près des ouvriers pour les gêner dans leur travail. »

  Les vigiles chargés de surveiller le site n’étaient pas épargnés par ces actes d’intimidation.

Après quelques semaines de flottement, plusieurs entreprises ont fini par déposer plainte.

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Emploi - Chômage