Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 02:57

  

« La Chronique d’Eric Zemmour » : la curieuse… par rtl-fr

Dans sa chronique « Z comme Zemmour », le journaliste Éric Zemmour est revenu sur l’incompréhensible écart de comportement d’Arnaud Montebourg entre les dossiers Renault et Peugeot. Le polémiste explique cette injuste différence de traitement par la lâcheté du ministre et l’incohérence du PS.

Pour les observateurs, les brassages de vent du ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, sont difficiles à comprendre. Quand Peugeot annonce un plan social, le socialiste insulte personnellement la famille Peugeot, qu’il accuse des tous les mots, mais quand Renault prévoit de virer encore plus d’ouvriers, le chevalier blanc félicite le groupe automobile. Ahurissant !

Pour dénoncer l’incompétence du ministre, Zemmour met en valeur son rôle de potiche pour gogos de l’aile gauche du parti, ainsi que l’asservissement historique du PS à Renault et la soumission de Hollande à Carlos Ghosn, comme à toutes les forces économiques et financières (« mon véritable adversaire, c’est la finance » hihihihihihihi, quel humour ce flan !!!!!).

« La gauche a toujours les yeux de Chimène pour Renault. Renault ne vire pas les ouvriers, mais réduit les effectifs. Renault ne délocalise pas, mais nourrit les pauvres en Turquie ou à Tanger, demain à Alger. Montebourg aurait rétabli la guillotine pour Peugeot, il est tout miel avec Renault.

Il est vrai que depuis l’affaire Mitall, les technos du Trésor lui ont montré qui était le patron. Montebourg a ravalé ses plans de nationalisation et de démondialisation, il apprend la figuration. Il fait de la retape auprès des investisseurs étrangers. Renault a eu l’élégance de prévenir le ministre? C’est la transparence, il parait… La vie avec Montebourg, c’est simple comme un coup de fil. Pourtant, les effectifs dans l’œil du cyclone sont plus importants chez Renault que ceux visés à l’époque par Peugeot« .

En même temps, le PS a tout intérêt à continuer à détruire les emplois industriels de notre pays, les électeurs ouvriers ayant déserté le parti depuis que ce dernier les a abandonnés au profit des bourgeois des villes, plus sensibles aux velib et au mariage homo qu’à l’emploi, au pouvoir d’achat et à la sécurité…

La France bobo, c’est maintenant !

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Emploi - Chômage