Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 01:58

Crime il va y a avoir. Crime contre le réel. L’avant-projet de loi sur le mariage homosexuel modifiant le code civil, dont le vote surviendra fin octobre, prévoit de supprimer les mots père,mèremari et femme de tous les documents officiels. Père et mère seront remplacés parparents (numérotés parent 1 et parent 2) quandmari et femme seront remplacés par époux.

Cette mesure est une forme de négationnisme. Le mot n’est pas trop fort. Le négationnisme consiste à affirmer que ceci ou cela n’a pas existé. La nouvelle loi nie que père et mère sont des réalités biologiques, affectives, psychologiques, institutionnelles et, par-dessus-tout, symboliques.

Elle nie que l’immense majorité des Français, et sans doute des humains, sont viscéralement attachés à ces réalités car elles constituent leur être jusqu’en leur for le plus intime.

Elle sous-entend : ça n’existera plus, ça n’existe pas, ça n’a jamais existé. Tout l’édifice anthropologique sur lequel nous avons coutume, depuis maintes générations, de bâtir la vie sera balayé d’un trait de plume.

Ainsi gomme-t-on ce qui empêche l’application de l’idéologie. Le communisme retouchait bien les photographies. C’est à l’affaire Lyssenko que nous ramène cette loi : il s’agissait alors de nier les règles objectives de la biologie pour forcer la nature à produire du blé conformément à l’idéologie. Lyssenko est le modèle inconscient des promoteurs de ce changement.

Cette révision sémantique parachève le vaste processus de disparition de la réalité sur lequel Jean Baudrillard porta sa réflexion dès les années 80. La disparition des mots efface la réalité. Les choses n’existent socialement que dans la mesure où existent des mots pour les nommer. Mieux : dans l’ordre humain, rien n’existe en dehors du langage.

Peu à peu, père et mère deviendront des mots de catacombes, qu’on n’osera à peine prononcer, les délateurs sémantiques veillant, toujours prêts à exposer en proie les dissidents du vocabulaire. Prononcer les motspère et mère deviendra un acte de résistance…

Robert Redeker, le 4 octobre 2012

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société