Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 01:33

Salles-de-shoot--la-gauche-veut-accelerer-leur-mise-en-pl.png

 

 

Alors que le gouvernement a déjà annoncé sa volonté d’instaurer des salles de shoot à travers la France, l’ensemble des députés du Parti “socialiste” ont déposé une proposition de loi reprenant ce projet antisocial.

Le texte a été présenté par le président du groupe socialiste à l’Assemblée en personne au nom de tous les députés. Catherine Lemorton a expliqué qu’il s’agissait de « mettre la pression » au gouvernement pour placer ce texte en urgence.

 

http://jeune-nation.com/2014/09/9472-journal-du-20-septembre-2014/#6124


Salles de shoot»: un bilan mondial plutôt négatif

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/10/22/01016-20121022ARTFIG00594-salles-de-shoot-un-bilan-mondial-contraste.php

Un bilan mondial négatif

Des salles incitatives

Le nombre de consommateurs de drogue a-t-il baissé depuis l’ouverture des salles de shoot ? Non, répondent les associations de lutte contre la drogue dans les différents pays concernés. De nombreux rapports soulignent que « en réalité, [ces salles] entretiennent la dépendance aux drogues au lieu d'aider les gens à s'en débarrasser », déclare Joséphine Baxter, vice-présidente de la Fédération mondiale contre les drogues. Dans son pays, l'Australie, la salle d'injection de King's Cross, créée en 2001 à Sydney, est très controversée. L'association Drug Free Australia a démontré en 2006 que le risque était trente-six fois plus important d'avoir une overdose dans la salle que dans le quartier alentour. De plus, la salle attire les dealers à ses portes. « Ces endroits créent un effet “pot de miel”, où les dealers se regroupent pour vendre leur drogue aux acheteurs qui entrent ensuite dans la salle d'injection. »

Un sondage a également démontré l'effet pervers de l'ouverture de tels centres : En Allemagne, qui compte une vingtaine de salles, le nombre de décès liés à la drogue a baissé de 20 % l'an dernier par rapport à 2010. Mais, dans le même temps, le nombre de nouveaux consommateurs a grimpé de près de 15 %.

Une consommation de la drogue en hausse

À Rotterdam, depuis leur fréquentation de la salle d'injection, 12 % des clients ont rapporté une baisse de leur usage de drogue, alors que 16 % reconnaissaient une consommation en hausse. À Genève, « l'avis des experts est peut-être très positif, mais pas celui des riverains, fustige Patrice Bo-Sieger, de l'association « Dites non à la drogue ». Les dealers prolifèrent, parfois agressifs, « et des gens viennent même de France pour s'acheter leur dose ». Même constat aux Pays-Bas, qui compte une quarantaine de sites dans quinze villes.

 

Une expérience nationale qui a déjà existé … et échoué

Une salle de shoot a déjà existé en 1994 et en 1995 à Montpellier. L'association Asud-Montpellier distribuait alors seringues et kits de prévention aux toxicomanes. La salle a fermé après le malaise d'une adolescente de 16 ans le 8 juillet 1995.

- See more at: http://www.debout-la-republique.fr/article/les-salles-de-shoot-un-bilan-mondial-desatreux#sthash.hum0gs7b.dpuf

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science